Selon le Giec, le monde a consommé deux tiers de son "crédit carbone"

Le monde industriel a déjà émis 2000 milliards de tonnes de CO2. Pour ne pas dépasser les 2°C de réchauffement climatique, il ne faudra pas dépasser 2900 milliards de tonnes. Telle est la dernière alerte du Giec.

Partager
Selon le Giec, le monde a consommé deux tiers de son

Ce dimanche 2 novembre, le Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat (Giec) présentait la synthèse de son 5ème rapport d’évaluation. Le document insiste de nouveau sur les preuves qui lient les émissions humaines de CO2 au réchauffement climatique et tire la sonnette d’alarme sur l’urgence d’agir. "La science a parlé. Il n'y a aucune ambiguïté sur son message. Les gouvernements doivent agir. Le temps joue contre nous", a résumé Ban Ki-Moon, le secrétaire général des Nations Unies.

Ce lundi 3 novembre, plusieurs des experts français étaient réunis au ministère de l’Ecologie, du Développement durable et de l’Energie. Ils y ont expliqué les enjeux de ce rapport de synthèse de 30 pages. "Il est destiné aux politiques, mais c’est à eux désormais de s’en emparer et d’agir", a jugé Jean Jouzel, climatologue et vice-président du Giec. "Il n’y a pas de nouveaux contenus, mais cette synthèse est plus fluide, plus facile à appréhender par les politiques", assure-t-il.

De fait, la synthèse égrène des faits et chiffres chocs : "la période 1983-2013 est la plus chaude depuis 1400 ans", assure ainsi Sylvie Joussaume, climatologue, directrice de recherches au CNRS qui a participé à l’élaboration du rapport. "Entre 1750 et 2011, 2040 milliards de tonnes de CO2 ont été émis dont la moitié sur les 40 dernières années", explique-t-elle. Or "limiter le réchauffement total dû aux activités humaines à moins de 2°C (…) impliquerait des émissions cumulées de CO2 (…) inférieures à 2900 milliards de tonnes". Deux tiers de ce qu’on a "le droit d’émettre" ont donc déjà été relâchés.

Les gouvernants prêts à entendre le message

"Il nous reste un tiers à consommer. Nous avons donc devant nous 25 ans en consommant comme aujourd’hui… Or les émissions accélèrent", explique Nicolas Bériot, directeur de l'Observatoire national des effets du réchauffement climatique. Le problème est que le rapport de synthèse affirme que pour tenir la limite des 2°C d’augmentation de la température, il faudra réduire les émissions de 40 à 70 % en 2050 et atteindre zéro, voire des émissions négatives à la fin du siècle.

Reste à savoir si ces messages seront entendus et pris en compte par la classe politique à l’occasion des deux grandes réunions à venir. Le grand rendez-vous sera le sommet du climat à Paris en 2015. Tout le monde garde en tête l’échec de Copenhague en 2009. Mais cette fois-ci, les experts se montrent confiants. "Depuis cinq ans, un considérable travail politique a été mené. Il y a eu les réunions de Cancun, Durban, Doha, Varsovie…. Les gouvernants sont beaucoup mieux informés. Aujourd’hui, on parle de transition écologique de manière courante alors qu’en 2008 ce terme était très marqué d’un parti politique. L’adaptation des entreprises au changement climatique est également devenue un sujet courant", affirme Nicolas Bériot.

Ludovic Dupin

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER La Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe. 

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos...

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

TOLIER FORMEUR P3 H/F

- 21/09/2022 - CDI - PONTOISE

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS