Selon la DGCCRF, les promotions d'Intermarché sur le Nutella étaient illégales

La Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) a mené l'enquête sur les "super-promotions" réalisées par Intermarché sur certaines marques comme Nutella. Les résultats montrent que l'enseigne n'a pas respecté les règles en vigueur.

Partager
TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Selon la DGCCRF, les promotions d'Intermarché sur le Nutella étaient illégales
Image d'illustration.

La DGCCRF confirme qu’Intermarché n’a pas respecté la loi concernant la revente à la perte. "Nos agents ont regardé tout ce qu’il y avait en vente à perte, s’ils étaient vendus dans le cadre des soldes, s’ils étaient disponibles dans les 30 jours, s’ils étaient stockés,... nos agents ont conclu que les règles qui sont nécessaires pour pouvoir vendre à perte n’étaient pas respectées", a précisé la DGCCRF à l’Usine Nouvelle.

Cette enquête a été remise aux mains de la justice et a fait l’objet d’un procès-verbal jeudi 22 février au matin. Selon le code de commerce, l’enseigne risque jusqu’à 375 000 euros d’amende.

Intermarché avait fait des remises à -70 % sur des pots de Nutella, des couches Pampers, des bouteilles Perrier et du café Carte Noire. Des vidéos avaient montré des consommateurs se battant pour accéder aux pots de pâte à tartiner de 950 grammes affichés à 1,41 euros au lieu de 4,70 euros.

Une vente à la perte, seulement pendant les soldes

Révélé par Le Parisien, la DGCCRF avait lancé une enquête pour vérifier la légalité de ces promotions au 31 janvier. Il était question de savoir le type de rabais opéré sur ces produits. Selon les documents officiels de la DGCCRF, les soldes sont des ventes réglementées pour permettre "l'écoulement accéléré de marchandises en stock". Les exemplaires soldés doivent avoir été "proposés à la vente et payés depuis au moins un mois à la date de début de la période de soldes". La vente à la perte – vendre le produit au prix inférieur du prix d’achat par l’enseigne - est autorisée pendant cette période.

En revanche, la vente à perte est interdite si le produit est en promotion. Le prix des promotions doit pouvoir être justifié selon "la réalité" et la "loyauté du prix de référence, servant de base à la réduction de prix annoncée".

Ferrero se désolidarise d’Intermarché

Nutella appartient à Ferrero qui s’est totalement désolidarisé de l’action de l’enseigne de supermarché : "Nutella, la société Ferrero souhaite rappeler que cette promotion a été décidée de manière unilatérale par l’enseigne Intermarché. Ferrero déplore cette opération et ses conséquences qui créent confusion et déception dans l’esprit des consommateurs", a communiqué l’entreprise.

Contacté par l’Usine Nouvelle, Intermarché avait pourtant précisé que cette action avait été réalisée en partenariat avec Ferrero. L’enseigne a aussi indiqué que les promotions avaient été décidées l’été dernier, avant les Etats généraux de l’alimentation. Il y avait été discuté d’une hausse du seuil de revente à la perte pour les produits alimentaires.

0 Commentaire

Selon la DGCCRF, les promotions d'Intermarché sur le Nutella étaient illégales

Tous les champs sont obligatoires

Votre email ne sera pas publié

SUR LE MÊME SUJET

NEWSLETTER Agroalimentaire

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

La mobilité de demain selon Clotide Delbos et Christel Bories

La mobilité de demain selon Clotide Delbos et Christel Bories

Lors des Assises de l'industrie 2021 organisées par L'Usine Nouvelle, Clotilde Delbos, directrice générale adjointe de Renault et DG de Mobilize (marque du groupe au losange) et Christel Bories,...

Écouter cet épisode

Une bête curieuse

Une bête curieuse

Nouveau

Dans cet épisode d'Industry Story, Guillaume Dessaix nous raconte le parcours de Temple Grandin.  Autiste, experte en psychologie des animaux, ingénieure, chef d’entreprise... Temple Grandin...

Écouter cet épisode

François Alu, danseur... et coach en entreprise

François Alu, danseur... et coach en entreprise

Dans le nouveau podcast Inspiration, François Alu, premier danseur de ballet de l'Opéra de Paris répond aux questions de Christophe Bys. Une interview réalisée à l'occasion...

Écouter cet épisode

L'innovation selon le patron de Valeo

L'innovation selon le patron de Valeo

Jacques Aschenbroich, le PDG de Valeo, était présent aux Assises de l'Industrie organisées par L'Usine Nouvelle. Le dirigeant du groupe français, spécialiste des systèmes...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 25/11/2021 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS