L'Usine Energie

Selon EDF, le Brexit ne modifie pas la construction de réacteurs EPR à Hinkley Point

, , , ,

Publié le

Alors que le comité central d'entreprise refuse de se prononcer sur la question, EDF confirme le projet de construction de deux réacteurs EPR à Hinkley Point. Le Brexit ne change en rien ce projet gigantesque de 21,7 milliards d'euros.

Selon EDF, le Brexit ne modifie pas la construction de réacteurs EPR à Hinkley Point © Olivier Durand CC Flickr

A l'issu du comité central d'entreprise (CCE), EDF a confirmé que le Brexit "ne modifie pas les éléments fondamentaux du projet, ni la volonté des acteurs" de s'engager dans le très controversé projet de construction d'une centrale nucléaire à Hinkley Point.

Les représentants du personnel, qui étaient consultés ce matin par la direction, se sont abstenus. Ils estiment "ne pas être en mesure d'émettre un avis sur le projet". Les élus réclamaient des informations supplémentaires depuis des mois à la direction sur le projet. Mais ils ne les ont pas eues. Le CCE a ainsi assigné EDF en référé. L'audience est fixée le 22 septembre à Paris, et la procédure n'est pas suspensive. Les syndicats craignent notamment que le projet gigantesque, de 21,7 milliards d'euros, grève les finances du groupe.

Retrouvez tous nos articles sur les EPR d'Hinkley Point

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte