Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Santé

Selon Carmat, le décès du troisième patient n'est pas lié à son cœur artificiel

Marine Protais , ,

Publié le

Carmat a annoncé la mort du troisième patient implanté d'un cœur artificiel. Ce décès, survenu vendredi 18 décembre, ne serait pas dû à une anomalie de la prothèse, contrairement aux précédents.

Le dernier des trois patients greffés d'un cœur artificiel Carmat est décédé vendredi 18 décembre dans la matinée, neuf mois et dix jours après son opération. Il était rentré fin août à son domicile.

"Les analyses réalisées n’ont pas montré d’implication de la prothèse dans le décès du patient, assure la société française dans un communiqué du 22 décembre. Sur la base des informations disponibles, il s’agit d’une mort subite par arrêt respiratoire au cours d’une insuffisance rénale chronique (…) Le patient âgé de 74 ans souffrait d'une combinaison de pathologies sévères préexistantes à l'opération."

L'étude de faisabilité n'est pas remise en question

Contrairement aux deux patients précédents, aucune anomalie n'aurait été identifiée sur la prothèse pour le moment. Le premier patient avait survécu 74 jours après l'opération, le second, décédé en mai, neuf mois. Pour ces deux cas, une dérive fonctionnelle du cœur artificiel avait été mise en cause.

Le décès du troisième patient ne devrait pas remettre en cause l'étude de faisabilité en cours. "Au total le système Carmat cumule une expérience de 20 mois de fonctionnement", précise le communiqué. L'objectif de quatre mois fixé initialement est donc dépassé.

Carmat s'apprête à opérer un quatrième patient. S'il survit un mois, l'ANSM (l'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé) autorisera Carmat à passer à la phase 2 de l'étude. Celle-ci devrait débuter en 2016 et impliquera l'opération de vingt à vingt-cinq patients.

Marine Protais

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle