Selni à Revin en état de cessation de paiements

Implantée à Revin (Ardennes), la Société Ardennaise Industrielle (ex-Electrolux) s'est déclarée le 21 décembre en situation de cessation de paiements. En attendant l'étude du dossier par le Tribunal de Compiègne, une période de chômage partiel va être mise en place pour 100 des 181 salariés de l'entreprise.

Partager
Selni à Revin en état de cessation de paiements
moteur selni
La Société Ardennaise Industrielle, entreprise créée à Revin (Ardennes) par le groupe nivernais Selni au départ d'Electrolux, traverse une situation économique très critique. Et les 181 salariés de cette entreprise n'ont pas été étonnés d'apprendre que leur Pdg, Philippe Vidal, avait déclaré l'état de cessation de paiements auprès du tribunal de commerce de Compiègne (Oise). Cette juridiction consulaire va désigner un administrateur judiciaire, chargé d'examiner le plan de continuation proposé dans les prochaines semaines par la SAI afin de redresser une situation financière fort délicate. En attendant, une centaine de salariés devrait être mis en chômage partiel dès le mois de janvier 2018 et un autre contingent moins important en février et mars.
Une chaîne de production défaillante
Lors des tractations ouvertes entre Electrolux et le repreneur des bâtiments, Selni, il avait été établi que le groupe suédois financerait une chaîne de production destinée à fabriquer des moteurs universels pour ses machines à laver. Ce qui garantissait à la Société Ardennaise Industrielle le lancement de son activité avec sept années de chiffre d'affaires via la production de 1,2 million de moteurs par an durant sept exercices.
Mais la chaîne de production entièrement financée par la multinationale s'est vite avérée défectueuse et défaillante au point de ne jamais répondre au cahier des charges fixées par Electrolux qui s'est plaint de la livraison de produits en mauvais état de fonctionnement et à une cadence de travail de surcroît trop faible. Du coup, la SAI n'a jamais été en mesure d'opérer sa transformation industrielle du site ardennais au point de se retrouver, aujourd'hui, dans l'impasse sans ne plus rien produire. Au grand dam de salariés oisifs.
Electrolux ayant refusé de mettre à nouveau la main à la poche comme l'espérait Philippe Vidal qui tablait sur une aide supplémentaire de 6 millions d'euros pour pouvoir remplir les objectifs initiaux, le contexte est devenu franchement dramatique. Par ailleurs, la seconde chaîne de production destinée à fabriquer des moteurs Brushless Direct Curent pour appareiller des volets roulants n'est toujours pas opérationnelle. L'inquiétude est donc de mise chez les représentants syndicaux qui d'une même voix craignent le pire : une fermeture prochaine de l'entreprise. Ils reprochent au repreneur, Selni de ne pas s'être donné tous les moyens humains et financiers alors que le groupe nivernais a bénéficié d'avantages fiscaux via le Bassin d'Emplois à Redynamiser et d'aides de l'Etat dans le domaine de la formation.
Pascal REMY

Sujets associés

NEWSLETTER L’actu de vos régions

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Tous les événements

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un écosystème résilient, composé essentiellement...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe.

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos sociétés.

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu ses installations.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

BUREAU VERITAS

Inspecteur Equipements sous Pression en Service (F-H-X)

BUREAU VERITAS - 22/11/2022 - CDI - Saint-Paul-Trois-Châteaux

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

62 - Boulogne-sur-Mer

Démolition de bâtiments et de hangars à Capécure - Port de Commerce

DATE DE REPONSE 26/12/2022

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS