Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Séisme dans les semiconducteurs, Samsung détrône pour la première fois Intel

Ridha Loukil , ,

Publié le

Porté par l’envolée des prix des puces  mémoires, Samsung Electronics a supplanté Intel dans les semiconducteurs au second semestre 2017, selon Nomura. Un vrai tremblement de terre sur ce marché que le géant américain domine sans interruption depuis 1993.

Séisme dans les semiconducteurs, Samsung détrône pour la première fois Intel © Samsung

Intel, numéro un mondial des microprocesseurs pour PC et serveurs, a bel et bien perdu sa couronne dans les semiconducteurs. Il vient d’être détrôné pour la première fois par Samsung Electronics. Selon une note d'analyse de Nomura, dont L'Usine Nouvelle s'est procurée une copie, le géant coréen de l’électronique devrait terminer le deuxième trimestre 2017 avec un chiffre d’affaires de 15,1 milliards de dollars dans les puces électroniques, contre 14,4 milliards de dollars pour son concurrent américain. Et il devrait rester en tête du marché sur l’ensemble de l’année 2017 avec un revenu prévisionnel de 63,6 milliards de dollars, contre 60,5 milliards de dollars pour son compétiteur yankee.

Coup dur pour le moral de l'industrie américaine des semiconducteurs

C’est un vrai tremblement de terre dans le secteur. Symbole par excellence du retour de l’Amérique dans les semiconducteurs après une décennie de domination japonaise, Intel mène la course depuis 1993 sans interruption. Il est considéré aussi comme le champion de la loi de Moore et la référence absolue dans les technologies de production de puces électroniques. La perte de son leadership constitue un sacré coup dur pour son directeur général Brian Krzanich mais aussi pour le moral de l’industrie américaine des semiconducteurs, plus que jamais inquiète de l’offensive de la Chine dans le secteur.

Un tel bouleversement était impensable il y a seulement un an. Au premier trimestre 2016, Intel affichait un chiffre d’affaires dans les semiconducteurs 40% supérieur à celui de Samsung Electronics, selon le cabinet IC Insights. En seulement un an, il voit son avance s’évanouir au point de se faire éjecter par son concurrent coréen de la première place du podium en ventes trimestrielles. 

Les mémoires, moteur de Samsung dans les puces

Alors qu’Intel voit ses ventes de semiconducteurs stagner à cause du la morosité persistante dans les PC qui lui apportent près de 60% de son chiffre d’affaires, Samsung Electronics explose les siennes. Le géant coréen de l’électronique est porté par la flambée exceptionnelle des prix des puces mémoires, qui forment 70% de son activité dans les semiconducteurs. Selon IC Insights, du premier trimestre 2016 au premier trimestre 2017, les prix moyens ont augmenté de 45% pour les mémoires Dram et de 40% pour les mémoires flash NAND. Et le mouvement s’est poursuivi au premier semestre 2017 avec, selon Nomura, une hausse de 25% pour les Dram et de 15% pour les flash NAND. Samsung Electronics bénéficie d’autant plus de ce cycle de hausse qu’il domine le marché mondial à 49% dans les mémoires Dram et 37% dans les mémoires flash NAND en 2016, selon le cabinet TrendForce.

Samsung Electronics ne se contente pas d’éjecter Intel de la première place. Il le bat également sur le terrain des profits. Selon Nomura, il engrange un bénéfice d’exploitation de 6,6 milliards de dollars dans les semiconducteurs au second trimestre 2017, contre 3,9 milliards de dollars pour son rival américain. Sur l’ensemble de l’année 2017, les chiffres respectifs devraient être de 28,5 et 17,6 milliards de dollars.

Victoire éphémère de Samsung

Mais cette victoire risque d’être éphémère. Les puces mémoires, considérées comme des commodités, sorte de matière première de l’électronique, constituent un marché cyclique. Après le cycle de hausse, succèdera nécessairement un cycle de chute des prix. Le retournement sera d’autant plus violant que des chinois comme Yangtze River Storage Technology, Fujian Jinhua Integrated Circuit ou GigaDevice vont déferler sur le marché à partir du second semestre 2018. Intel a toutes les chances de reprendre en 2018 son leadership sur le marché. Mais entre-temps, Samsung Electronics aura démontré qu’il était possible de le battre et de mettre à mal l'hégémonie américaine dans les semiconducteurs.

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus