L'Usine Energie

Ségolène Royal va remplacer Laurent Fabius à la présidence de la COP21

,

Publié le

Parti du gouvernement pour présider le conseil constitutionnel, Laurent Fabius a été contraint d'abandonner la présidence de la COP21.

Ségolène Royal va prendre la présidence de la COP21. Invitée de la matinale d'iTélé ce mercredi 17 février, la ministre de l'Écologie, du Développement durable et de l'Énergie a confirmé qu'elle remplacerait Laurent Fabius, l'ex-ministre des Affaires étrangères parti présider le Conseil constitutionnel. "C'est vrai que le président m'a proposé de prendre cette responsabilité, que j'ai acceptée", a déclaré Ségolène Royal, précisant qu'il s'agissait d'une "continuité du travail qui a été accompli".

Laurent Fabius entendait en réalité conserver la présidence de la CO21. Il souhaitait ainsi accompagner la mise en œuvre de l’accord historique contre le réchauffement conclu en décembre à Paris jusqu'au passage de témoin avec la COP22 de Marrakech en novembre prochain. Mais un début de polémique - Ségolène Royal avait notamment déclaré à ce sujet que "les règles de non-cumul s’appliquent à tout à chacun" - a finalement contraint Laurent Fabius à renoncer. "A mon sens, il n’existe pas d’incompatibilité avec la présidence de la dernière phase de la COP21. Pour autant, compte tenu du début de polémique interne sur ce sujet, je juge préférable de vous remettre mon mandat de président de la COP", a indiqué l'ex-ministre dans une lettre adressée aux président de la République ce lundi 15 février.

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte