Ségolène Royal impose à EDF de fermer Fessenheim

EDF a besoin de prolonger son autorisation de chantier pour terminer l’EPR de Flamanville. Le gouvernement donne son accord en échange de l’engagement de fermer Fessenheim.

Partager


Centrale de Fessenheim - DR

A l’origine, EDF avait une autorisation de 10 ans pour mettre en service l’EPR de Flamanville (Manche), dont la construction a débuté en 2007. Mais avec la revue du calendrier du chantier par le PDG Jean-Bernard Lévy, on sait désormais que l’échéance de 2017 n’est plus tenable et que la mise en service n’interviendra que fin 2018, hors nouvel aléas.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

L’électricien a donc officiellement demandé que son autorisation soit prolongée jusqu’à avril 2020. Le gouvernement va bien évidement autoriser cette prolongation… mais sous condition.

La ministre de l’Ecologie, du Développement durable et de l’Energie, Ségolène Royal, a imposé qu’en échange le PDG s’engage à fermer les deux réacteurs de la centrale de Fessenheim et démarre la procédure avant l'été 2016.

C’est un revirement de la part de la ministre, qui avait jusqu’alors laissé sous-entendre que d'autres réacteurs que Fessenheim pourraient être fermés pour respecter le plafonnement de la puissance nucléaire prévu dans la loi de transition énergétique.

Promesse tenue ?

Avec cette mesure, la ministre et le nouveau PDG d’EDF, Jean-Bernard Lévy, rattrape en partie la promesse de François Hollande qui risquait d’être un accroc de son quinquennat. Ce dernier s’était engagé à fermer la plus vieille centrale nucléaire française avant la fin 2016 dans un premier temps, puis à l’horizon de la fin de son mandat dans un second temps. Désormais, Ségolène Royal assure que la fermeture de la centrale de Fessenheim sera irréversible.

Cependant parmi les prétendants "Les Républicains" à la primaire, plusieurs assurent qu’en cas de victoire à l’élection présidentielle, ils ne permettront pas la fermeture "d’une centrale en état de fonctionner et fournissant un avantage compétitif à la France", comme l’a expliqué François Fillon, mercredi 21 octobre sur Europe 1.

Ludovic Dupin

0 Commentaire

Ségolène Royal impose à EDF de fermer Fessenheim

Tous les champs sont obligatoires

Votre email ne sera pas publié
0 Commentaire

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Energie et Matières premières
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes... Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS