Ségolène Royal et Manuel Valls s'affrontent sur le sujet des "boues rouges" de Gardanne

Ségolène Royal réaffirme son opposition à Manuel Valls dans le dossier des "boues rouges" de Gardanne. En décembre 2015, elle s'était déjà opposée à l'autorisation accordée pour six ans à l'usine Altéo de rejeter en mer un "liquide filtré" contenant notamment de l'arsenic et de l'aluminium.

Partager
Ségolène Royal et Manuel Valls s'affrontent sur le sujet des
Ségolène Royal persévère dans son opposition avec Manuel Valls sur le dossier des "boues rouges" de Gardanne.

Ségolène Royal, la ministre de l’Environnement, continue de s’opposer à Manuel Valls sur le dossier "des boues rouges" de l’usine Altéo de Gardanne. Elle critique de nouveau l’autorisation de rejet donnée à Altéo par le préfet des Bouches-du-Rhône. Depuis le 31 décembre 2015, Altéo ne rejette plus les résidus solides de bauxites issus de sa production d’alumines dans le Parc national des Calanques, mais un liquide filtré. Le préfet lui a donné l’autorisation de rejeter en mer ce liquide pour 6 ans.

Dans l’émission "Thalassa" sur les boues rouges, elle clame que c’est Manuel Valls qui a pris cette décision contre son avis. Elle explique ne pas s’y être opposée "parce que Manuel Valls a décidé le contraire. Il est Premier ministre, il a décidé le contraire de ce que dit sa ministre de l’Environnement. […] Je ne peux pas donner un contre ordre". Elle ajoute : "En revanche mon rôle c’est de dire que je ne suis pas d’accord".

Ségolène Royal affirme que les rejets sont toujours toxiques : "On nous a raconté que maintenant c'est stabilisé dans l'eau. Mais non ce n'est pas stabilisé dans l'eau". La ministre de l'Environnement ajoute : "Le jour où ce sera interdit, on se dira : Mais comment est-ce-que ça a pu même exister ?". Ségolène Royal affirme donc clairement toujours être en opposition avec la décision prise en décembre dernier.

Manuel Valls : "Je gouverne, je décide, chacun doit être à sa tâche avec l’esprit et le sens du collectif"

Manuel Valls, en marge d’une visite à la Foire européenne de Strasbourg, vendredi matin, a recadré Ségolène Royal : "Je gouverne, je décide, chacun doit être à sa tâche avec l’esprit et le sens du collectif". Il ajoute que la décision de poursuivre l’activité d’Altéo permet "à l’activité économique et à des milliers d’emplois d’être préservés".

La préfecture des Bouches-du-Rhône, dans un communiqué, explique qu’Altéo a l’autorisation de dépasser les seuils européens d’arsenic et d’aluminium pour ses rejets, mais : "Le niveau des rejets continue de diminuer".

La préfecture précise : "La société Altéo travaille avec plusieurs entreprises sur des projets pilotes industriels in situ pour mettre au point de nouvelles technologies permettant de diminuer les rejets et de nature à préserver les 440 emplois directs du site et les centaines d’emplois qui en dépendent". Lorsque le préfet a accordé l’autorisation de rejet en décembre 2015, Ségolène Royal avait évoqué "une mauvaise décision essentiellement suscitée par le chantage à l’emploi".

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER Chimie

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe. 

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos...

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez des produits et des fournisseurs

Chimie, laboratoires et santé

Armoire à pharmacie 2 portes économique

MANUTAN

+ 240 000 Produits

Tout voir
Proposé par

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

WESER

Technicien Qualité (H/F)

WESER - 29/08/2022 - CDI - TOURS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

976 - DEMBENI

Réalisation des travaux de densification (réhabilitation et extension ) et création d'un réfectoire du groupe scolaire en T22.

DATE DE REPONSE 01/01/1970

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS