Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine de l'Energie

Ségolène Royal annonce un prochain appel d'offres pour le solaire sur bâtiment

Manuel Moragues ,

Publié le

La ministre de l'Ecologie Ségolène Royal a annoncé mardi 6 septembre le lancement prochain d'un appel d'offres pour le solaire sur bâtiment de 1 350 mégawatts. De quoi tenir les volumes promis à la filière.

Ségolène Royal annonce un prochain appel d'offres pour le solaire sur bâtiment
Toiture photovoltaïque du marché Saint-Charles de Perpignan.

Et de deux… Bientôt. Ce mardi 6 septembre, la ministre de l'Ecologie Ségolène Royal a annoncé sur LCI qu'elle lancerait prochainement un appel d'offres pour le déploiement de "1 350 mégawatts (MW) d'installations solaires sur les
bâtiments".
Il devrait s'étaler sur trois tranches annuelles de 450 MW. Cette annonce rassérenera peut-être le Syndicat des énergies renouvelables (SER), qui avait déclaré, le 24 août dernier : "Nous attendons désormais avec impatience le lancement du deuxième appel d’offres dédié aux installations sur bâtiment."

Ce jour-là, la ministre avait enfin lancé un appel d'offres pour 3000 MW de centrales solaires au sol, distribués en six appels d'offres semestriels de 500 MW. Ces deux ensembles d'appels d'offres issus de la concertation autour de la programmation pluriannuelle de l'énergie répondent à une demande pressante de visibilité de la part de la filière, qui a longtemps navigué à l'aveugle face à des appels d'offres erratiques. Le parc photovoltaïque raccordé au réseau en France s'élevait au 30 juin à environ 6900 MW. Passer aux 10 200 MW visés pour 2018 et aux 20 200 MW ciblés pour 2023 impose en effet de changer de régime.

Manuel Moragues

Réagir à cet article

1 commentaire

Nom profil

06/09/2016 - 19h01 -

Il manque deux informations : - combien cela va coûter aux consommateurs d'électricité ? Car le solaire photovoltaïque est largement subventionné, et la taxe CSPE qui le permet pèse de plus en plus sur nos factures EDF - qu'est-ce que cela rapporte à la collectivité (en dehors du lobby des industriels du solaire photovoltaïque qui s'engraisse évidemment) : réponse : RIEN ! Car en France la production d'électricité ne produit pas de CO2, grâce à l'énergie hydraulique et au nucléaire
Répondre au commentaire
Nom profil

08/09/2016 - 09h59 -

Et combien d'impôts avons nous payé depuis les années 50 et allons nous payé dans les siècles futurs pour ce nucléaire si bon pour notre santé ? Je préfère la transparence de la CSPE, au moins on sait où on en est.
Répondre au commentaire
Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle