Sécurité des objets connectés : ARM, Gemalto et G & D créent leur coentreprise

Les trois industriels veulent proposer des solutions communes de sécurisation des tablettes, smartphones, consoles de jeux et autres équipements M2M. Ils créent pour cela une coentreprise qui reçoit différents actifs dont des brevets et des labos de R&D. Les premiers équipements intégrant leurs solutions communes sont attendus dès la fin de l'année.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Sécurité des objets connectés : ARM, Gemalto et G & D créent leur coentreprise

Le britannique ARM, le néerlandais Gemalto et l'allemand Giesecke & Devrient (G & D) s'associent pour créer une coentreprise dédiées à la sécurité des objets connectés, allant des tablettes aux smartphones en passant par les équipements réseaux.
"Il existe aujourd'hui de nombreuses solutions pour la sécurisation des objets connectés, mais elles sont très fragmentées. L'objectif de cette joint-venture est de proposer au marché des solutions plus simples et plus fiables, parce que basées sur un standard commun, et couvrant l'ensemble des domaines, de la sécurité de l'infrastructure à celle des terminaux", explique à L'Usine Nouvelle, Olivier Piou, directeur général de Gemalto.

La future coentreprise proposera, sous licence, des solutions de sécurité pour une grande variété de produits, tels que les routeurs réseaux, les TV connectées, les tablettes, les smartphones, les téléviseurs connectés, mais aussi les consoles de jeux et les équipements M2M.

Concrètement, elle va développer un "environnement d’exécution fiable" ou TEE (Trusted Execution Environment) reposant sur la technologie de sécurité TrustZone d'ARM. Cette dernière est une zone protégée de l'architecture processeur qui permet d'exécuter des processus avec un haut niveau de sécurité. Elle est déjà utilisée par exemple pour les services bancaires sur smartphone.

"Le TEE contribuera à l’harmonisation et à l’évolutivité du secteur qui pourra ainsi proposer des milliards d’appareils protégés répondant aux exigences de sécurité et aux besoins de protection des données personnelles des consommateurs, prestataires de services, entreprises et fabricants d’appareils", indiquent les trois industriels dans un communiqué commun.

ARM possédera 40% de la coentreprise

Les trois sociétés apporteront dans la coentreprise divers types d’actifs dont des brevets, des logiciels, de la trésorerie et des biens d’équipement. Elles vont également partager des ressources humaines, dont une centaine d'ingénieurs et plusieurs laboratoires de R&D.

Rappelons qu'ARM a développé l'architecture processeur éponyme qui équipe bon nombre des systèmes embarqués du marché. Gemalto se présente pour sa part comme le leader mondial la sécurité numérique et propose notamment des logiciels de paiements sécurisés ou d'authentification en ligne. Quant à G & D, après la fabrication et le traitement des billets de banque, cette entreprise munichoise a diversifié ses activités dans les applications de sécurité mobiles, notamment pour le secteur bancaire.

La future entreprise, dont le nom n'est pas encore fixé, sera de droit britannique. ARM en détiendra 40 % du capital, Gemalto et G & D chacun 30 %. Aucun aspect financier de l'opération n'a été communiqué. La création de cette coentreprise doit encore obtenir l'aval de la Commission européenne. Elle devrait être active dans le courant de l'été. Les premiers équipements intégrant ses solutions de sécurité pourraient arriver sur le marché dès la fin de l'année.

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Innovation
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS