L'Usine Aéro

Second revers pour EADS dans la défense

Publié le

Le groupe européen d'aéronautique et de défense a annoncé que les négociations concernant la fourniture d'un système complet de traitement de l'information à l'armée allemande ont pris fin, jeudi soir.

D'un montant de 6,5 milliards d'euros, ce contrat faisait l'objet d'âpres discussions depuis plusieurs mois. Le consortium européen, par ailleurs actionnaire majoritaire d'Airbus, n'était toutefois pas seul puisqu'une vingtaine de sociétés, notamment Mobilcom, étaient impliquées dans les négociations.

Mais pour EADS, c'est le second revers en quelques jours dans sa stratégie de défense. Il y a une semaine, le Ministère de la Défense britannique (MoD) a menacé de rompre les négociations en cours sur le renouvellement de la flotte des ravitailleurs en vol de la Royal Air Force. Un contrat de près de 20 milliards d'euros sur lequel les dirigeants d'EADS comptent beaucoup pour poursuivre leur politique de rééquilibrage entre les activités civiles -largement majoritaires- et les activités militaires.

Les discussions avec le MoD ne sont pas rompues, mais le consortium va devoir faire un effort financier supplémentaire par rapport aux propositions initiales, ce qui amoindrira ses marges.

Guillaume Lecompte-Boinet

 

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Nous suivre

 
 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte