Séchage ultrarapide du bois

Drywood accélère le séchage du bois en le soumettant à un champ électromagnétique dans une atmosphère contrôlée.

Reposant sur l'utilisation combinée de l'énergie rayonnante haute fréquence et d'une atmosphère contrôlée en pression et en humidité, le procédé de séchage du bois de la société rhônalpine Drywood est 10 à 100 fois plus rapide que tous les procédés existants. Il a été mis au point en collaboration avec le Cetiat (Centre technique des industries aérauliques et thermiques) et la société Sairem, spécialisée dans les systèmes à micro-ondes et à radiofréquence. Il se destine à traiter, dans des délais très courts, tout type de sciages, feuillus ou résineux, depuis l'état vert et ce quelle que soit l'épaisseur des planches.

Respectueux de la qualité de la matière, il préserve toutes les propriétés mécaniques du bois. Moins gourmand en énergie, il se révèle également compétitif puisqu'il affiche un coût global du séchage au mètre cube de 72 euros, contre respectivement 120 et 90 euros pour les procédés par air chaud climatisé et celui à vide doublé de vapeur surchauffée. Un avantage qui permet d'amortir un investissement plus lourd, évalué pour 8 000 m3 par an à 900 000 euros (500 000 et 840 000 euros pour les deux autres procédés).

Homogénéité du champ électromagnétique HF

Le procédé consiste à soumettre le bois à un champ électromagnétique dans une atmosphère humide et sous une pression déterminée. Sous l'effet d'un champ électrique alternatif à haute fréquence (13,56 MHz), l'énergie rayonnée se transforme instantanément en chaleur au niveau de l'eau contenue dans le bois. Le mécanisme de départ d'eau est alors déclenché, accéléré et maîtrisé à l'aide de la vapeur sous pression. Celle-ci limite les risques de destructions structurelles et géométriques (fentes, collapses et déformations).

Grâce à un dispositif dit d'adaptation d'impédance, principe même de la technologie 50 ohms à laquelle fait appel le générateur HF, le transfert d'énergie est continuellement optimisé. Le cycle de traitement est ainsi constamment régi par le maintien d'une puissance HF adaptée pour conserver une température optimale du bois selon son essence et obtenir par là même la meilleure cinétique de séchage.

L'une des tâches les plus délicates lors de la mise au point du procédé fut le dimensionnement de l'applicateur de champ électromagnétique HF permettant de générer un champ homogène dans la charge de bois. La réponse a été apportée par le Cetiat grâce à une étude de simulation numérique.

La commercialisation devrait intervenir courant 2007, avec une gamme de séchoirs de 3 m3 de capacité (menuiserie) ; puis de 5 ou 6 m3 (bois d'oeuvre) et enfin de 12 m3 (charpente de sections importantes supérieures à 140 x 140 mm).

NEWSLETTER L'hebdo de la techno

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles clés de l'innovation technologique

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe. 

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos...

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

TOLIER FORMEUR P3 H/F

- 21/09/2022 - CDI - PONTOISE

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS