SEB satisfait du retour européen de Moulinex en 2011

, ,

Publié le

Le groupe a dévoilé des résultats 2011 en forte hausse, se félicitant du bilan obtenu sur la relance de Moulinex en Europe. Mais l’année 2012 débute dans un climat incertain, notamment en Chine, où sa filiale est pointée sur doigt sur l’excès d’utilisation de manganèse…

SEB satisfait du retour européen de Moulinex en 2011 © Jean-Louis Salque - L'Usine Nouvelle

"C’est un succès qui va au-delà de nos espérances", s’est félicité le 22 février Thierry de la Tour d’Artaise, à propos du retour, en 2011, de la marque Moulinex en Europe. Le PDG de SEB, qui présentait les résultats annuels de son groupe, s’est réjoui que les consommateurs européens n’aient pas oublié la marque, rachetée en 2001, suite au dépôt de bilan du groupe Moulinex-Brandt.

Pendant près de dix ans, sur décision européenne, SEB n’avait pas pu utiliser la marque Moulinex en Europe, sauf en France. Début 2011, une trentaine d’appareils avaient été lancés à grands renforts publicitaires, pour marquer ce retour dans 9 pays européens (hors France) dont l'Allemagne, la Suède, le Portugal et la Grèce. "Nous avions prévu un chiffre d’affaires compris entre 25 à 30 millions d’euros sur l’année", a-t-il confié, précisant que le bilan était au final de 35 millions. S’il estime ne pas être en mesure de retrouver tout de suite les 100 millions d’euros que Moulinex réalisait avant son dépôt de bilan dans les 9 pays en question, il parie en revanche sur "70 millions" d’ici à environ deux ans.

Résultats en hausse de 6,4 % en 2011

Au global, le bilan 2011 du numéro un mondial du petit-équipement domestique, apparaît plus que satisfaisant. Fort de trois opérations de croissance externe successives (Imusa en Colombie, Asia Fan au Vietnam et tout récemment Maharaja Whiteline en Inde), SEB a fait part d’une croissance de son bénéfice net de 6,4 %, à 235 millions d'euros, et une progression de 3,5% de son résultat opérationnel d'activité, à 438 millions d'euros, soit un niveau "record". Le chiffre d'affaires, a, lui, enregistré une progression de 8,5%, frôlant pour la première fois les 4 milliards d’euros (3,96 milliards exactement), soit une hausse de 6,9% à périmètre et changes constants).

Mais les perspectives du groupe pour 2012 sont en revanche moins certaines, dans une économie qui s’annonce morose, particulièrement en Europe. "2012 s'ouvre sur des incertitudes et des enjeux importants au plan mondial, mais le groupe est bien armé pour s'adapter aux aléas macro-économiques parfois brutaux", a estimé Thierry de la Tour d’Artaise. "Notre objectif est de traverser cette zone de turbulences dans les meilleures conditions, en gardant notre vision de moyen-long terme", a ajouté le PDG, n’excluant pas "de nouvelles opérations de croissance externe" sur 2012.

Polémique sur les taux de manganèse en Chine

Reste que le début d’année vient de commencer sur une polémique en Chine, le second marché du groupe, après la France. Sa filiale Supor, détenue à 71 %, s’est retrouvée accusée avec d’autres fabricants par la télévision publique CCTV, de présenter des taux de manganèse trop élevés  dans ses équipements de cuisson, pouvant se retrouver ensuite  dans les aliments. "C’est totalement faux, a réagi le PDG de SEB. Le manganèse est un oligo-élement, absolument pas dangereux pour la santé". "Les tests que nous avons effectués montrent que les quantités relarguées lors de la cuisson sont infimes (<0,05 mg/kg), largement inférieures à ce que l’on boit dans de l’eau minérale ou à ce que l’on mange dans des noix", a-t-il souligné, ajoutant qu’il n’y avait aucune norme sur ce sujet, "ni en Chine, ni ailleurs, sauf en Italie". "Cette affaire est très désagréable, mais nous ne sommes pas inquiets pour nos activités sur place", a assuré Thierry de la Tour d’Artaise, ajoutant cependant qu’il  "y aura peut-être des conséquences sur les ventes à court terme".

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte