Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Seb mijote son avenir au Brésil

,

Publié le

Le brésilien Panex sera la troisième acquisition, en un an, du numéro 1 mondial du petit électroménager sur le marché des articles culinaires.

Les entreprises citées

En partenariat avec Industrie Explorer

All-Clad aux Etats-Unis, Lagostina en Italie et aujourd'hui Panex au Brésil... Pourquoi un tel coup d'accélérateur en un an ? « Depuis des années, notre croissance externe se concentrait sur le petit ménager », dit-on en interne. C'est donc au tour des articles culinaires de prendre le relais. D'autant qu'au niveau mondial le marché reste fragmenté et que Seb compte bien participer à la concentration mondiale du secteur.

Cette stratégie de développement répond surtout à une recherche de nouveaux foyers de croissance. Croissance du chiffre d'affaires bien sûr - le marché des articles culinaires progresse de 2 à 3 % par an en volume, contre une quasi sta-bilité pour les petits appareils domestiques. Mais aussi croissance de la marge. Or, la guerre des prix qui fait rage dans le monde du petit électroménager épargne encore celui des casseroles et autres auto-cuiseurs. Et pour cause ! « Très local, ce marché n'est pas attaqué en masse par les importations asiatiques », soutient un analyste de la Deutsche Bank. Il n'empêche, la concurrence deviendra plus acerbe dans les prochaines années. Le groupe bourguignon s'y prépare. Preuve en est l'acquisition du leader brésilien des articles culinaires qui ne répond d'ailleurs pas à la même logique que l'achat d'All-Clad et de Lagostina. D'abord, la cible est trois fois plus petite. Ensuite, son positionnement dénote. Panex fabri-que des poêles dans le coeur de gamme, voire le bas de gamme alors que les marques All-Clad et Lagostina, elles, sont leaders sur le haut de gamme. Pour les analystes, Seb s'est offert, à peu de frais, un actif local, qui complète son maillage géographique sur le continent sud-américain, où la marque Arno (propriété du groupe) détient déjà le leadership sur le marché du petit électroménager. Au final, l'opération permet à Seb de s'enrichir d'un nouveau site, celui de São Bernardo, à São Paulo, la première base de production à bas coût du groupe sur le segment des articles culinaires. Un atout dans l'éventualité d'une future guerre des prix.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle