Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Quotidien des Usines

Seb fait le ménage entre ses sites de soin du linge

, , ,

Publié le

Seb va regrouper toutes les activités de production de fers à repasser et centrales vapeur de marque Calor à Pont-Evêque (Isère). Quelque 15 millions d’euros seront investis sur ce site isérois d’ici 2020. Ce qui entrainera la fermeture de l’usine proche de Saint-Jean-de-Bournay (Isère). Sans licenciement.

Seb fait le ménage entre ses sites de soin du linge © Seb

L’usine Calor de Saint-Jean-de-Bournay (Isère) va fermer. Son activité sera transférée en 2020 sur le site de Pont-Evêque (Isère). Ces décisions ont été annoncées lors d’un comité central d’entreprise le 8 février. L’usine de Saint-Jean-de-Bournay est dédiée à l’injection de pièces pour fers à repasser et centrales vapeur assemblés à Pont-Evêque, distant de 18 kilomètres. Ce projet entre dans le cadre d’un "renforcement de la compétitivité du pôle du Soin de linge en France", précise le groupe Seb qui a repris la société lyonnaise Calor en 1972. Près de 15 millions d’euros vont être investis dans ses activités.

Un atelier de presses à injecter de plus fort tonnage, d’une surface de 7 300 m², sera construit à Pont-Evêque, ainsi que deux bâtiments de stockage. "Ces nouveaux locaux amélioreront les conditions de travail des salariés et permettront d’optimiser les flux logistiques", commente un porte-parole du groupe.

"Tous les salariés concernés se verront proposer une nouvelle affectation au sein du site de Pont-Evêque ainsi qu’un accompagnement personnalisé visant à faciliter leur intégration sur le nouveau site", souligne Dan Abergel, directeur des ressources humaines France du groupe Seb. 162 personnes sont employées en CDI à Saint-Jean-de-Bournay et 619 à Pont-Evêque. Aucun licenciement n’est prévu.

Quelque 6 millions de fers à repasser et de centrales-vapeur sortent chaque année de l’usine de Pont-Evêque. Les trois quarts sont exportés dans 68 pays. Globalement, le groupe Seb prévoit d’investir 60 millions dans ses sites industriels français en 2018.

Vincent Charbonnier

Réagir à cet article

Retrouvez l’actualité des sociétés citées dans cet article

Investissements, dirigeants, production, ...

avec Industrie Explorer

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services.
En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

En savoir plus