Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Seb en pourparlers pour racheter Imusa en Colombie

,

Publié le

Le groupe français devrait s'emparer d'ici la fin de l'année du fabricant colombien d'articles culinaires Imusa. Une opération qui lui permettra de renforcer ses positions en Amérique latine dans le petit équipement de la maison et devenir numéro un en Colombie.

Seb en pourparlers pour racheter Imusa en Colombie © DR

Seb remet le couvert. Trois ans après sa dernière opération de croissance externe, en Chine sur la société Supor, le numéro un mondial du petit équipement de la maison est en passe de racheter un nouveau concurrent, en Amérique latine cette fois. Le groupe français, qui a enregistré 3,176 milliards d’euros de chiffre d’affaires en 2009, reconnaît être « en pourparlers pour prendre une participation majoritaire » dans le fabricant colombien Imusa.

Coté à la bourse de Bogota, Imusa est leader dans son pays des articles culinaires (les deux tiers de l’activité) et des produits plastiques alimentaires et ménagers. Fondé en 1934, il réalise un chiffre d’affaires de 90 millions de dollars (70 millions d’euros) et exporte 43 % de sa production, principalement vers les Etats-Unis et les autres pays d’Amérique latine, soit « une zone d’influence de près de 120 millions de consommateurs », selon Seb. Le fabricant dispose de deux usines en Colombie dans la banlieue de Medellin et emploie 800 personnes.

Cette opération, qui devrait être finalisée d’ici la fin de 2010, permettra au groupe Seb de renforcer ses positions en Amérique latine et devenir le leader du petit équipement de la maison en Colombie, après le rachat du groupe Volmo (marque Samuraï) en 1998. Une première place déjà acquise dans le pays voisin, au Brésil, après les acquisitions d’Arno en 1997 et de Panex en 2006.

Les pays émergents sont aujourd’hui une des priorités de développement du groupe Seb, qui revendique une vingtaine de marques dans le monde, dont Moulinex, Tefal, Krups, Rowenta ou All-Clad. L’Amérique du Sud a connu la plus forte progression de chiffre d’affaires du français durant le premier semestre 2010 (+ 33,6 %), pesant 148 millions d’euros sur la période, contre 356 millions en Asie (+28 %), 297 millions en France (+4,7 %) et 167 millions en Amérique du Nord (+10,4 %).

Adrien Cahuzac

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle