SeaFrance : réunion importante le 25 novembre

Une table ronde réunira vendredi les différents acteurs du dossier Seafrance au ministère des Transports. Une semaine après l'annonce de la liquidation de la société avec poursuite d'activité, les ferries de SeaFrance n'ont toujours pas repris la mer.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

SeaFrance : réunion importante le 25 novembre

La situation va-t-elle évoluer après cette réunion de vendredi après-midi ? Seront présents le cabinet du secrétaire d'Etat aux Transports Thierry Mariani, la SNCF, actionnaire de Seafrance, la région Nord/Pas-de-Calais et le syndicat CFDT, porteur du projet de reprise par une société coopérative et participative (SCOP).

La décision du tribunal de commerce du 16 novembre est resté lettre morte. La poursuite de l'activité jusqu'au 28 janvier a été court-circuitée par les administrateurs judiciaires du groupe. Ils maintiennent les quatre ferries de SeaFrance à quai, en invoquant des risques pour la sécurité. Avant la décision du tribunal, des salariés avaient menacé de couler les navires.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Les salariés de Seafrance demandent "poliment une position plus ferme du ministre Thierry Mariani en faveur de la reprise d'activité de la compagnie", explique Didier Cappelle, le secrétaire général de la CFDT Maritime.

L'avocate de la CFDT, Me Nathalie Campagnollo, affirme que cet arrêt forcé "fait perdre chaque jour à Seafrance près de 800 000 euros entre les pertes de recettes et les remboursements qu'elle doit verser aux concurrents qui doivent assurer le transport à sa place". Cela revient à une "double peine" pour la compagnie déjà mal en point, explique-t-elle.

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS