SeaFrance a demandé son placement en redressement judiciaire

Publié le

La compagnie de ferries SeaFrance a demandé son placement en redressement judiciaire. La société calaisienne a déjà annoncé 725 suppressions d'emplois la semaine dernière (sur 1 580). Avant cette crise, SeaFrance était le premier employeur privé de la ville de Calais.

SeaFrance a demandé son placement en redressement judiciaire © seafrance

Sea France justifie les réductions d'emplois par de grosses pertes dues à la concurrence du Tunnel sous la Manche et à la crise économique. La direction espère que son plan permettra un retour à une exploitation positive dans les deux à trois ans.

Une grève avait paralysé les liaisons de la compagnie pendant les quatre jours du week-end de Pâques, l'un des plus importants de l'année. Les syndicats protestaient alors contre un premier plan de redressement qui prévoyait 482 suppressions de postes.

SeaFrance assure des liaisons entre Calais (nord de la France) et Douvres (sud de l'Angleterre) via quatre ferries.

 

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte