Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Quotidien des Usines

SDHF, ex-AORF, repris par l'équipementier ferroviaire Millet

, , ,

Publié le

Le tribunal de commerce d'Orléans a validé la reprise de Saint Denis de l'Hôtel Ferroviaire par son confrère Millet. Ce jugement met fin à trois ans d'atermoiements.

SDHF, ex-AORF, repris par l'équipementier ferroviaire Millet © raz1940 - Flickr - C.C

Le tribunal de commerce d'Orléans (Loiret) vient d’approuver, mercredi 16 juillet 2014, la reprise de Saint Denis de l'Hôtel Ferroviaire (SDHF) par le fabricant de wagons de marchandises Millet. Le repreneur conserve l'ensemble de l'activité mais l'effectif est ramené de 78 à 49 salariés. Les représentants du personnel saluent la fin d'une longue procédure, mais déplorent les pertes d'emplois, d'autant que SDHF employait plus d'une centaine de personnes avant le début de la crise.

Millet est le principal client de SDHF, qui est spécialisé en maintenance des wagons de fret et qui travaille également pour Gefco et Touax. Pour le fabricant de matériel roulant Millet, l'activité de SDHF lui permet d'intégrer une nouvelle compétence et de renforcer son indépendance.

En mai, le même tribunal avait liquidé la maison mère, AORF (Ateliers orléanais de réalisation ferroviaire) et la filiale de construction neuve, Ateliers Bretons de réalisation ferroviaire Industries (ABRFI) à Châteaubriant (Loire atlantique).

Cette reprise met fin à trois ans de procédure pour SDHF, ex-filiale de AORF. Après une tentative de reprise par le russe Uralvagonzavod l'été dernier, les actionnaires avaient pu repartir, mais un conflit avait opposé le PDG, Eric Vinassac, et son actionnaire majoritaire, Jean-Lu Remondeau. Les deux sociétés avaient déjà été placées en redressement judiciaire le 15 mai 2013, en raison d'un passif d'environ 26 millions d'euros, avant d'en sortir, en septembre dernier, faute d'avoir trouvé un repreneur.

Stéphane Frachet

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle