Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Scor en perte au quatrième trimestre à cause des catastrophes naturelles

Publié le

PARIS (Reuters) - Scor a fait état mercredi d'une perte nette de 20 millions d'euros au quatrième trimestre en raison des coûts des catastrophes naturelles survenues au Japon et aux Etats-Unis au cours du second semestre.

Scor en perte au quatrième trimestre à cause des catastrophes naturelles
Scor, que l'assureur mutualiste Covéa a renoncé à racheter fin janvier, a fait état mercredi d'un résultat net en hausse de 12,6% en 2018 à 322 millions d'euros en dépit d'une perte au quatrième trimestre liée aux catastrophes naturelles. /Photo d'archives/REUTERS/Christian Hartmann
© Christian Hartmann

Le réassureur français, que l'assureur mutualiste Covéa a renoncé à acheter fin janvier, indique dans un communiqué que la facture de ces catastrophes naturelles, principalement des typhons, des ouragans et des incendies, s'est élevée l'an dernier à quelque 657 millions d'euros.

Sur l'ensemble de l'exercice 2018, le résultat net de Scor ressort en hausse de 12,6% à 322 millions d'euros.

Ses revenus ont crû de 7,1% à taux de change constants à 15,25 milliards d'euros, avec une hausse de 7,3% des primes brutes émises dans la réassurance vie et de +6,7% dans la branche dommages.

Le groupe prévoit de verser à ses actionnaires un dividende de 1,75 euro par action au titre de 2018 contre 1,65 euro précédemment.

Scor a rejeté début septembre une offre de rachat de son principal actionnaire Covéa qui détient 8,2% du capital du réassureur.

Après plusieurs mois d'affrontement entre les deux groupes et alors que Covéa maintenait son souhait de prendre le contrôle de Scor, l'assureur mutualiste a fini par jeter l'éponge face à la détermination du réassureur, soucieux de préserver son indépendance.

Le conflit a depuis pris une tournure judiciaire, Scor ayant décidé d'engager des actions pénales contre Covéa et son PDG Thierry Derez pour abus de confiance et recel d'abus de confiance.

En Bourse, l'action Scor a perdu 2,74% de sa valeur depuis le début de l'année.

(Matthieu Protard, édité par Jean-Michel Bélot)

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle