Schröder élu président du conseil d'administration de Rosneft

SAINT-PETERSBOURG, Russie (Reuters) - L'ancien chancelier allemand Gerhard Schröder a été élu vendredi président du conseil d'administration du géant pétrolier russe Rosneft et a aussitôt appelé à un assouplissement des sanctions imposées à la Russie par l'Union européenne.
Partager
Schröder élu président du conseil d'administration de Rosneft
L'ancien chancelier allemand Gerhard Schröder a été élu président du conseil d'administration du géant pétrolier russe Rosneft et a aussitôt appelé à un assouplissement des sanctions imposées à la Russie par l'Union européenne. /Photo prise le 29 septembre 2017/REUTERS/Olesya Astakhova

Gerhard Schröder, qui a dirigé l'Allemagne de 1998 à 2005, avait été vivement critiqué dans son pays lorsqu'il avait été nommé en août au conseil d'administration de Rosneft, société publique visée par les sanctions européennes en raison du rôle de Moscou dans le conflit en Ukraine.

L'ex-dirigeant social-démocrate, qui n'a jamais caché sa proximité avec la Russie, n'en a pas moins continué vendredi à gravir les échelons au sein de la société pétrolière russe.

"Schröder est un homme politique réputé et reconnu, qui a toujours plaidé pour une coopération stratégique entre l'Allemagne, l'Europe et la Russie", a déclaré le directeur général de Rosneft, Igor Setchine, avant le vote des actionnaires.

"Il a la volonté d'améliorer les relations entre l'Allemagne et la Russie", a insisté ce proche de Vladimir Poutine, alors que la défiance entre le président russe et la chancelière allemande Angela Merkel est profonde.

Gerhard Schröder, qui se présente lui-même comme un "ami" de Vladimir Poutine, ne l'a pas démenti et s'est livré dans son premier discours après son élection à un plaidoyer pro-russe.

"Une Russie économiquement et politiquement stable est une bonne chose pour le monde", a dit l'ancien dirigeant allemand, qui a "regretté" que des sanctions aient été imposées à Moscou et s'est prononcé en faveur d'un assouplissement de celles-ci.

Gerhard Schröder s'est dit en outre déterminé à défendre le projet de gazoduc Nord Stream 2, assurant que les exportations de gaz naturel russe à travers la mer Baltique étaient dans l'intérêt de l'Allemagne.

(Olesya Astakhova, Tangi Salaün pour le service français, édité par Gilles Trequesser)

Sujets associés

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Le modèle coopératif façon Mondragon

Le modèle coopératif façon Mondragon

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage au Pays basque espagnol. Il s'y est rendu pour nous faire découvrir Mondragon, la plus grande...

Écouter cet épisode

Vendre la Joconde, chiche !

Vendre la Joconde, chiche !

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Stéphane Distinguin, auteur de "Et si on vendait la Joconde" sorti ce 19 janvier 2022 aux éditions JC Lattés, répond aux questions...

Écouter cet épisode

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 18/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Détectez vos opportunités d’affaires

09 - DEPARTEMENT DE L'ARIEGE

Calibrage de l'accotement végétalisé sur la RD1 A

DATE DE REPONSE 18/02/2022

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS