Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Quotidien des Usines

Scholl : Un soin qui stoppe les ampoules

Publié le

Grâce à ce spray " stop ampoules ", Scholl crée le premier soin secours grand public. Un produit préventif à appliquer aux pieds et aux mains, dès que ça chauffe.

Bobo universel, l'ampoule est le cauchemar des sportifs, des amateurs de bricolage... et des porteurs de chaussures neuves ! On souffre, on panse et on redoute déjà la prochaine cloque. Autant de bonnes raisons pour que Scholl, marque leader de produits de soins pour le pied, se penche avec sérieux sur ce petit fléau quotidien. " Un individu sur deux souffre de ce désagrément ; la pathologie concerne autant les pieds que les mains ", souligne Sophie Oberkampf, directrice de marketing chez Scholl. Face à un réel besoin, la marque a cherché une solution efficace. L'ampoule est une brûlure qui peut atteindre le troisième degré si la bulle éclate, d'où la nécessité de prévenir sa formation, de la stopper dès la première sensation d'échauffement. L'objectif de la cellule de recherche-développement a été triple. Tout d'abord, concevoir un soin sur mesure, applicable à tous et à toutes les zones concernées du corps. Puis trouver un procédé qui, par froid instantané, stoppe la douleur et l'ampoule en un temps record, permettant ainsi de poursuivre ses activités. Enfin, proposer un produit parfaitement hygiénique, d'où l'idée du spray occlusif, sans interaction avec l'air.

La société a dû concevoir des machines spécifiques

Le défi majeur fut d'atteindre l'équilibre entre dose de produit, temps de vaporisation et de séchage, et obtenir un jet précis, non diffus. La réponse : vaporiser par jets brefs et successifs pour créer un film protecteur sur l'épiderme et permettre à ce dernier de sécher vite. Un gros problème technique s'est posé, au niveau industriel. Le soin est fondé sur des particules de polymère en suspension dans un mélange de solvant qui, projetées sur la peau, entrent en contact et se polymérisent entre elles pour former le film protecteur. Or elles s'aggloméraient entre elles à l'intérieur des conduits des chaînes de fabrication et bouchaient ces derniers. La société a dû concevoir des machines spécifiques et investir dans une nouvelle chaîne de production. Les conduits sont désormais nettoyés toutes les 600 000 unités à l'aide d'un solvant, pour dissoudre le surplus. Scholl, qui avait initié le projet, a sans doute gagné un an dans la mise au point du procédé grâce à sa récente fusion avec le laboratoire pharmaceutique anglais Seton, par la mise en commun des moyens humains et financiers. De plus, la forte implantation mondiale des deux partenaires (6 milliards de francs de chiffre d'affaires au total, dont 200 millions en France) donne un important potentiel à ce produit.



L'enjeu

Concevoir le premier soin préventif contre l'ampoule, sur mesure et pour tous.

Le défi

Trouver le bon compromis entre dose vaporisée, durée de vaporisation et temps de séchage.

Les moyens

Plus de deux ans de recherche et développement et une équipe technique de 11 personnes.

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle