Schneider voit les planètes UE, US et Chine s'aligner en 2017

PARIS (Reuters) - Schneider table sur une amélioration de la conjoncture aux Etats-Unis, en Europe et en Chine après une année 2016 marquée par des marchés difficiles, en particulier dans la construction en Amérique du Nord, et par des retards de projets en Chine.

Au 4e trimestre, l'activité du spécialiste des équipements électriques basse et moyenne tension s'est contractée de 1% en données organiques en Europe de l'Ouest et de 4% en Amérique du Nord alors qu'elle est restée globalement stable en Asie, chacune de ces grandes régions représentant environ 27% du chiffre d'affaires du groupe.

"On voit les trois grandes géographies - Chine, Etats-Unis, Europe de l'Ouest - qui ont l'air au même moment orientées plus positivement, ce qui dessine une année 2017 qui pourrait se dérouler dans un environnement plus favorable", a déclaré à Reuters le directeur financier du groupe, Emmanuel Babeau, lors de la présentation des résultats annuels.

En Amérique du Nord, une croissance modeste est attendue, avec une amélioration de l'activité industrielle, alors que l'impact des décisions politiques de l'administration Trump est pour le moment difficile à évaluer, selon Schneider.

L'Europe de l'Ouest devrait pour sa part croître modérément, bénéficiant d'un euro plus faible et d'un prix du pétrole encore relativement bas, ajoute le groupe, pour qui les risques liés au Brexit subsistent.

"Je ne sais pas si ce sera au 1er semestre, plus tard dans l'année ou en 2018 mais il nous semble qu'il y aura nécessairement à un moment un ajustement qui va se faire", a ajouté le directeur financier au sujet du Brexit et de son impact sur l'économie britannique.

La remontée des cours des matières premières, en particulier celles du cuivre, de l'argent, du plomb et de l'acier massivement utilisés pour la fabrication de ses produits, aura un impact négatif de l'ordre de 200 millions d'euros cette année sur la marge brute du groupe.

Cette remontée des cours des matières premières devrait en revanche favoriser le redressement de certains marchés du groupe comme celui de l'industrie minière et, plus tardivement sans doute, de l'industrie pétrolière.

Compte tenu de cette conjoncture économique plus favorable, Schneider vise une croissance organique (hors activité Infrastructure) située entre +1% et +3% et une amélioration de sa marge, des objectifs jugés toutefois trop timides par les investisseurs, qui ont sanctionné le titre par une baisse de 4,44% à 11h03, la plus forte du CAC 40.

(Jean-Michel Bélot, édité par Benjamin Mallet)

Sujets associés

NEWSLETTER La Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe. 

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos...

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

WESER

Technicien Qualité (H/F)

WESER - 03/10/2022 - CDI - TOURS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

75 - PARIS HABITAT OPH

Refonte du paramétrage et de la donnée du SIRH HR Access

DATE DE REPONSE 11/02/2022

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS