Schneider, une usine intégrée dans son écosystème

L’usine du futur devra tirer davantage parti de son environnement, notamment au niveau énergétique. En témoigne le site que Schneider a inauguré fin 2011 à Carros, dans les Alpes-Maritimes, véritable showroom des technologies développées par le groupe en matière de bâtiment intelligent. "Ce n’est pas forcément un bijou technologique, mais c’est quelque chose que nous voulions reproduire ailleurs", explique Christophe Bourgue, le directeur du site, et chef de ce projet sur lequel il a planché près de neuf mois. Schneider a investi 14 millions d’euros dans la rénovation et l’extension de ce site produisant des automates industriels qui abrite aussi des équipes R & D, soit au total 350 personnes.

"Nous avons travaillé avec les trois composantes naturelles entourant l’usine : le soleil, l’eau et le vent", explique le directeur du site. L’usine a été orientée de façon à optimiser la luminosité. Dans le bâtiment labellisé BBC (bâtiment de basse consommation) et HQE HQA (haute qualité environnementale et haute qualité architecturale), des outils de mesure et de pilotage automatique ont été mis en place ainsi que des descentes de stores, des brise-soleil, une gestion du niveau d’éclairage, ou des détecteurs de présence… "Nous avons également travaillé sur l’aspect réfractaire du bâtiment", explique Christophe Bourgue. La façade ouest se retrouve ornée de grilles colorées de protection solaire, la façade est a été renforcée par une résille métallique Inox et le toit a été isolé afin d’améliorer son efficacité thermique.

La toiture intègre 1 400 mètres carrés de panneaux photovoltaïques qui produisent 220 000 kW par an, soit l’équivalent de la consommation annuelle du bâtiment. Le site est également installé sur une nappe phréatique importante dans laquelle il puise de l’eau à 11 °C pour rafraîchir aussi bien la production que les bureaux. Enfin, l’usine utilise le vent qui souffle dans la plaine du Var : "Nous avons installé des systèmes de “free cooling” avec des ouvrants entre avril et octobre qui permettent de refroidir la dalle en béton", explique Christophe Bourgue. GSE, le constructeur du bâtiment, s’est engagé sur une consommation de 40 kWh/m2/an (en dessous des 50 kWh exigés par la norme BBC), et cela sans compter la production photovoltaïque. Ce qui rend l’édifice quasi autosuffisant. Autant de pistes à suivre par les industriels qui construisent de nouvelles implantations.

Prochaine étape : l’effacement sur demande, qui consiste à réduire la consommation électrique aux heures de pointe. Le bâtiment, qui a reçu la visite de près de 2 500 personnes extérieures à l’entreprise l’an passé, investit avec huit autres industriels dans ce projet smart grid. Mais ce n’est pas tout, car les équipes de l’entreprise planchent aussi sur le stockage d’énergie. "Nous travaillons sur une meilleure répartition des masses aérauliques au sein du site dans le but de diminuer la production d’air climatisé", commente le directeur du site, qui a récemment engagé une démarche de "lean énergie". Preuve que le chantier est loin d’être terminé.

P. D.

PARCOURIR LE DOSSIER

Tout le dossier

Sujets associés

NEWSLETTER La Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe. 

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos...

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez des produits et des fournisseurs

Industrie

Amélioration continue

LE SUR MESURE INDUSTRIEL

+ 240 000 Produits

Tout voir
Proposé par

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

WESER

Technicien Qualité (H/F)

WESER - 03/10/2022 - CDI - TOURS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS