Schneider s’allie à Dalkia pour attaquer le marché chinois de l’efficacité énergétique des bâtiments

Les deux industriels spécialistes de la gestion de l’énergie mettent leurs forces en commun pour tirer profit de l’accélération du marché chinois de l’efficacité énergétique des bâtiments. Un accord inédit et engageant.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Schneider s’allie à Dalkia pour attaquer le marché chinois de l’efficacité énergétique des bâtiments

C’est un accord stratégique inédit que viennent d’annoncer Schneider Electric et Dalkia. Les deux groupes français, spécialistes de la gestion de l’énergie, vont unir leurs forces pour attaquer le prometteur marché chinois de l’efficacité énergétique des bâtiments. Dans un communiqué publié ce mercredi 25 septembre, les deux partenaires détaillent avec gourmandise les ambitions du douzième plan quinquennal chinois : construction d’un milliard de mètres carrés de bâtiments basse consommation, amélioration des performances énergétiques de 520 millions de mètres carrés de bâtiments résidentiels et publics... Un vaste programme à réaliser d’ici à 2015 et doté d’un budget global d’environ 300 milliards d’euros, estiment les deux groupes.

Une complémentarité évidente

"Il va y avoir en Chine une très forte accélération des investissements dans l’efficacité énergétique des bâtiments, prédit Franck Marteau, directeur commercial chez Schneider Electric. Notre partenariat avec Dalkia nous permettra d’avoir une proposition de valeur bien plus complète pour capter une part de ces investissements." L’électrotechnicien apporte ses technologies matérielles et logicielles et ses services comme l’audit énergétique ; Dalkia met dans la corbeille ses services énergétiques et en particulier ses forces dans l’exploitation des équipements et bâtiments.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Entre le fabricant et l’opérateur, la complémentarité est évidente. Elle se teinte cependant d’une concurrence croissante qui ne rendait pas cette alliance aussi évidente. Issu du produit, Schneider a placé au cœur de sa stratégie l’évolution vers les solutions et les services : ces derniers ont représenté 1,1 milliard d’euros de chiffres d’affaires au premier semestre 2013, soit environ 10% des ventes du groupe. Dalkia l’opérateur a, quant à lui, développé ses propres technologies et des services plus amont d’ingénierie et d’audit.

Vers un accord plus global

Les clients sont de plus en plus demandeurs d’une offre globale de gestion de l’énergie, de l’achat d’énergie à la maintenance des équipements. Comme d’autres, Schneider et Dalkia ont pris ce virage et empiètent sur leurs territoires traditionnels respectifs. "Lors d’appels d’offres pour des contrats de performance énergétique dans certains pays, Dalkia et Schneider pouvaient être concurrents", témoigne Franck Marteau. Dans le cas de la Chine, explique le directeur commercial, "nous avons conclu qu’il était préférable d’y aller ensemble plutôt qu’en parallèle avec un risque d’affrontement."

Pour Schneider, ce partenariat avec un opérateur est le premier du genre. "Il est assez engageant", ajoute Franck Marteau. Les deux partenaires ne prévoient pas d’accord du même type avec un autre industriel en Chine. Ils iront a priori ensemble sur tous les appels d’offres sélectionnés. Si ce n’est pas possible, ils s’imposent de se mettre d’accord avant que l’un des deux soit candidat en solo. La démarche est pour l’instant réservée à la Chine mais pourrait s’étendre : "On réfléchit à d’autres régions, voire à un accord plus global… Mais il faut déjà concrétiser l’accord en Chine par des contrats !", conclut Franck Marteau.

Manuel Moragues

0 Commentaire

Schneider s’allie à Dalkia pour attaquer le marché chinois de l’efficacité énergétique des bâtiments

Tous les champs sont obligatoires

Votre email ne sera pas publié
0 Commentaire

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS