Schneider met la main sur Aveva pour croître dans les logiciels

Schneider Electric a annoncé mardi un accord en vue de fusionner ses activités de logiciels industriels avec le britannique Aveva afin de créer un nouveau spécialiste des logiciels industriels et d'ingénierie, un projet que les deux entreprises ont plusieurs fois envisagé depuis 2015.

Partager
Schneider met la main sur Aveva pour croître dans les logiciels
Schneider Electric a annoncé mardi un accord en vue de fusionner ses activités de logiciels industriels avec le britannique Aveva afin de créer un nouveau spécialiste des logiciels industriels et d'ingénierie, un projet que les deux entreprises ont plusieurs fois envisagé depuis 2015. /Photo d'archives/REUTERS/Amit Dave

Le groupe Schneider Electric français d'équipements basse et moyenne tension a précisé dans un communiqué que l'opération lui permettrait de détenir 60% du capital du nouvel ensemble formé. Outre l'apport de ses activités de logiciels industriels à Aveva, Schneider versera 550 millions de livres sterling (597 millions d'euros) en numéraire au britannique, qui distribuera de son côté 100 millions de livres en numéraire à ses actionnaires actuels.

Le groupe français recevra en parallèle des actions Aveva émises pour l'occasion d'une valeur d'environ 1,7 milliard de livres sterling (1,84 milliard d'euros), calculée à partir du cours de clôture d'Aveva la veille de l'opération.

Cette valorisation représente un multiple de valeur d'entreprise sur Ebita ajusté prévu pour 2017 d'environ 19 fois pour Schneider Electric Software, proche de celui d'Aveva. La clôture de l'opération est prévue vers la fin de 2017.

Le nouveau groupe Aveva continuera d'être coté sur le London Stock Exchange et conservera son siège de Cambridge. A la clôture de l'opération, il sera consolidé au sein de la division Industry de Schneider Electric et aura un effet relutif sur la marge opérationnelle du groupe.

La nouvelle entité envisagée affiche à fin mars 2017, sur douze mois, un chiffre d'affaires combiné et un Ebita ajusté d'environ 657,5 millions (714 millions d'euros) et 145,8 millions de livres sterling (158 millions) respectivement, et devrait générer des synergies de revenus et de coûts non chiffrées à ce stade.

46% de l'activité dans le pétrole, le gaz et la chimie

Les activités combinées de logiciels industriels de Schneider et celles d'Aveva réalisent 39% de leurs ventes dans la zone Amériques et 46% auprès des industries pétrolières, gazières et chimiques, devant les produits alimentaires, les boissons et le secteur pharmaceutique (11%) ou encore l'ingénierie (10%). Les logiciels des deux groupes sont notamment utilisés par les industriels pour des opérations de maintenance et de suivi en temps réel de leurs productions.

Aveva et Schneider avaient déjà discuté en 2015 d'un projet de fusion entre leurs activités à l'issue de laquelle Schneider aurait détenu la majorité du nouveau périmètre du groupe britannique. Ces discussions avaient toutefois été abandonnées, avant de reprendre en 2016 et d'être une fois encore interrompues en raison de la complexité du projet et de divergences sur ses termes financiers.

“L’opération est plutôt saluée surtout du côté d’Aveva qui s’envole ce matin. Le nouvel Aveva deviendra le leader mondial dans le domaine des logiciels industriels et d’ingénierie. Cela offre de belles perspectives et l’opération devrait dégager des synergies assez rapidement visibles sur les comptes", souligne Andréa Tueni, analyste marchés chez Saxo Banque.

A 10h08, l'action Schneider gagnait 0,6242% à Paris tandis qu'Aveva bondissait de 24,896% à Londres, atteignant un plus haut de trois ans. "Nous externalisons la pleine valeur de notre activité de logiciels, qui était jusqu'ici intégrée dans la valorisation globale de Schneider", a déclaré à Reuters Emmanuel Babeau, le directeur financier du groupe français.

Après une période consacrée à l'intégration du groupe Invensys, un autre britannique spécialisé dans les automatismes et les logiciels industriels, Schneider a renoué récemment avec une activité de M&A plus nourrie, rachetant cet été le leader américain des commutateurs de transfert automatique Asco Power, pour 1,07 milliard d'euros.

Pour Reuters, Benjamin Mallet, avec Blandine Henault, édité par Jean-Michel Bélot

0 Commentaire

Schneider met la main sur Aveva pour croître dans les logiciels

Tous les champs sont obligatoires

Votre email ne sera pas publié

Sujets associés

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Le modèle coopératif façon Mondragon

Le modèle coopératif façon Mondragon

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage au Pays basque espagnol. Il s'y est rendu pour nous faire découvrir Mondragon, la plus grande...

Écouter cet épisode

Vendre la Joconde, chiche !

Vendre la Joconde, chiche !

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Stéphane Distinguin, auteur de "Et si on vendait la Joconde" sorti ce 19 janvier 2022 aux éditions JC Lattés, répond aux questions...

Écouter cet épisode

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 18/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Détectez vos opportunités d’affaires

09 - DEPARTEMENT DE L'ARIEGE

Calibrage de l'accotement végétalisé sur la RD1 A

DATE DE REPONSE 18/02/2022

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS