Schneider Electric sous pression du gouvernement français ?

Selon des informations du journal Libération du 5 septembre, le groupe français aurait gelé un plan de suppression d’emplois suite aux demandes du gouvernement. Des arguments aussitôt démentis par le groupe.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Schneider Electric sous pression du gouvernement français ?

Le journal rapporte que le directeur industriel France du groupe, Vincent Megglé, aurait adressé un mail adressé à plusieurs dirigeants, faisant état d’un rééquilibrage de 1000 emplois intérimaire. Un courriel daté du 12 juin dernier que le journal a réussi à se procurer.

Le document mentionne que "si on considère un ratio normal de 15% d'intérimaires, le groupe en compte 1 637 de trop actuellement". Le directeur souligne dans ce courriel que "600 postes sont en cours de suppression notamment du fait d’opérations de transfert". Resterait alors un "rééquilibrage à faire pour environ 1 000 autres postes", souligne-t-il. Il précise qu'il "pourrait prendre la forme d’une délocalisation, souhaitée par le top management". Or, selon le journal, le plan aurait mis à mal par intervention de l’Etat français. En cause ? La trop grande proximité entre ce plan de suppressions d’emplois et les échéances présidentielles de 2012.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Pour l’heure, le groupe a démenti l’existence même de ce plan. Selon un porte-parole, "les éléments contenus dans le mail du directeur industriel n’étaient que des réflexions entre hauts managers".

Cette révélation intervient deux jours après l’annonce par le groupe de la délocalisation à Hong Kong de trois directeurs généraux, aux attributions stratégiques. L’objectif étant de donner de la vigueur au développement du groupe en Asie. Une décision qui a été vivement contestée par la CFDT, qui y voit des projets de transfert de production en Asie.

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Energie
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS