Schneider Electric relève ses objectifs 2020 après un T3 meilleur que prévu

Publié le

GDANSK (Reuters) - Le fabricant français de matériel électrique Schneider Electric a revu à la hausse jeudi ses prévisions pour 2020 après un troisième trimestre meilleur que prévu, soutenu par les commandes passées précédemment et les initiatives de restockage sur certains canaux de distribution.

Schneider Electric relève ses objectifs 2020 après un T3 meilleur que prévu
Le fabricant français de matériel électrique Schneider Electric a revu à la hausse jeudi ses prévisions pour 2020 après un troisième trimestre meilleur que prévu, soutenu par les commandes passées précédemment et les initiatives de restockage sur certains canaux de distribution. /Photo prise le 22 avril 2020/REUTERS/Charles Platiau
© CHARLES PLATIAU

Schneider Electric, dont les produits vont des chargeurs électriques pour voitures à la robotique industrielle, vise désormais une baisse de 5% à 7% de son chiffre d'affaires, par rapport à la baisse de 7% à 10% prévue en juillet, ce qui le place au-dessus du consensus des analystes de la société pour l'année.

Le groupe a également revu à la hausse son objectif de marge d’EBITA ajusté pour l'ensemble de l'année à 15,1%-15,4%, contre 14,5%-15,1% précédemment, et a confirmé vouloir augmenter cette marge à 17% d'ici 2022.

Le chiffre d'affaires trimestriel de Schneider a augmenté pour la première fois cette année par rapport à 2019, grâce à sa division de gestion de l'énergie - qui dessert les bâtiments, les centres de données et les infrastructures - et a affiché une croissance dans toutes ses régions après avoir chuté de 15,4% au dernier trimestre.

"La crise a renforcé l’intérêt de nos clients pour le développement durable et la digitalisation, deux domaines sur lesquels nous concentrons notre stratégie", a déclaré le PDG Jean-Pascal Tricoire.

Il a cependant mis en avant l'incertitude pour le trimestre à venir en raison de la résurgence des cas de COVID-19 dans plusieurs régions.

Schneider Electric a fait état d'un chiffre d'affaires de 6,46 milliards d'euros au troisième trimestre, en hausse de 1,3% par rapport à l'année précédente, battant ainsi le consensus de 6,03 milliards d'euros fourni par la société.

(Sarah Morland, version française Kate Entringer, édité par Blandine Hénault)

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte