Schneider Electric condamné pour contrefaçon en Chine

Partager

30 millions d'euros. C'est le montant de l'amende infligée en première instance en Chine à Schneider Electric pour violation de la propriété intellectuelle. Le tribunal de Wenzhou (province de l'est du pays) a donné, samedi, 10 jours à Schneider pour dédommager la société Chint qui accuse le groupe français d'avoir copié cinq modèles d'équipement électrique, a indiqué le Beijing News.

Selon le quotidien pékinois, il s'agirait de la plus grosse peine prononcée par la justice chinoise dans une affaire de propriété intellectuelle. Le groupe électronique français a indiqué qu'il allait faire appel de ce jugement et précisé qu'il avait lui-même attaqué en justice la société Chint, en Chine et à l'étranger, pour contrefaçon.

« Schneider Electric est le leader mondial de cette technologie, nous allons faire appel immédiatement, nous contestons cette décision », a déclaré à l'AFP le directeur pour la Chine, Guy Dufraisse.

Philippe Roger

Partager

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS