Schneider doit vendre Legrand en bloc

Partager

La Commission européenne a fixé les modalités de la séparation entre Schneider et Legrand. L'opération pourra prendre la forme d'une cession à un acquéreur, ou bien d'une remise sur le marché boursier. Mais Schneider devra céder l'ensemble des activités de Legrand en un seul bloc, et la Commission s'oppose à toute vente " par appartement ", qui affaiblirait Legrand.

Le 10 octobre dernier, Bruxelles avait interdit le rapprochement entre le deux groupes, considérant qu'il réduisait considérablement la concurrence sur le marché des équipements électriques.

Quelle que soit la méthode de séparation choise, la Commission estime que Schneider ne devra pas garder plus de 5% du capital de Legrand. Selon elle, toute participation supérieure aurait pour conséquence de fausser le jeu de la concurrence entre les deux principaux acteurs du domaine sur le marché français.

La Commission, qui devra approuver l'identité d'un éventuel repreneur, a fixé un délai " approprié " pour la réalisation de cette scission. Mais sa durée reste confidentielle.

Ce même jour, Bruxelles a également adopté une décision qui " ordonne " à Tetra Laval de céder sa participation dans Sidel. Le 30 octobre dernier, la Commission a interdit l'acquisition de Sidel par Tetra Laval, qui aurait entravé la concurrence en Europe sur le marché des machines d'emballage d'aliments liquides. Tetra Laval avait vigoureusement -et publiquement- contesté la décision de Bruxelles, et a déposé un recours il y a quelques jours devant un tribunal des Communautés européennes.

La Commission précise qu'elle devra examiner le scénario de cession et l'identité des repreneurs. Là encore, le délai " approprié " est confidentiel.

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Economie Social et management
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS