Scandale Volkswagen : la campagne de rappels débutera en janvier

Les rappels des véhicules des différentes marques du groupe Volkswagen équipés de moteurs diesl truqués débutera en janvier 2016 pour s'achever à la fin de l'année, a indiqué le nouveau patron du constructeur automobile, Matthias Müller, au quotidien allemand Frankfurter Allgemeine Zeitung (FAZ) publé ce mercredi 7 octobre.

Partager

Le nouveau président du directoire de Volkswagen, Matthias Müller, déclare dans une interview au journal allemand Frankfurter Allgemeine Zeitung (FAZ) que le groupe pense entamer en janvier les rappels de voitures concernées par le scandale de manipulation des moteurs diesel et que la révision de toutes les voitures devrait être bouclée d'ici fin 2016.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

"Si tout se passe comme prévu, nous pourrons commencer les rappels en janvier, a-t-il déclaré. Toutes les voitures seront arrangées d'ici la fin de 2016."

Il a également dit au journal qu'il pensait que seuls quelques employés étaient impliqués dans le scandale de trucage des moteurs diesel a matraqué son titre et gravement endommagé la réputation du groupe, réfutant l'idée que son prédécesseur Martin Winterkorn pourrait en avoir eu connaissance.

Selon lui, les manipulations proviennent du siège de Volkswagen à Wolfsburg et non de sa filiale aux Etats-Unis.

Retenir les leçons de cette crise

Une "évolution" plutôt qu'une "révolution" est nécessaire pour remettre Volkswagen sur les rails, a estimé Müller, pronostiquant que le constructeur "resplendira de nouveau" dans deux à trois ans.

"Cette crise nous donne l'occasion de revoir les structures de Volkswagen", a-t-il dit. "Nous voulons une entreprise plus resserrée, plus décentralisée, et nous souhaitons accorder davantage de responsabilités aux marques", a continué le nouveau président du directoire.

Matthias Müller a aussi réfuté l'idée que Volkswagen avait informé les marchés financiers trop tardivement même s'il en a informé les responsables de l'Agence de Protection de l'Environnement (EPA) des semaines avant que l'affaire ne soit rendue publique.

"D'après notre interprétation du droit, nous avons informé à temps", a-t-il dit.

Avec Reuters (Noah Barkin, Juliette Rouillon et Eric Faye pour le service français)

Partager

NEWSLETTER Auto et Mobilités
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS