Scandale de la viande : le sort des salariés de l'usine Spanghero fixé aujourd'hui

Les syndicats de l'entreprise Spanghero seront reçus le 18 février par le ministre de l'Agriculture Stéphane Le Foll.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Scandale de la viande : le sort des salariés de l'usine Spanghero fixé aujourd'hui

Dans le scandale de la viande chevaline retrouvée dans des plats surgelés supposés contenir 100% de boeuf, les ministres chargés du dossier ont souvent répété leur volonté d'épargner au mieux les salariés de l'usine Spanghero de Castelnaudary, dans l'Aude, récemment mise en cause.

Après avoir retiré la semaine dernière l'agrément sanitaire au site, qui lui permet de traiter de la viande fraîche, les ministres Stéphane Le Foll (Agriculture), Benoît Hamon (Consommation) et Guillaume Garot (Agroalimentaire) ont annoncé dans un communiqué commun le 17 février vouloir "faire le point sur la situation et préparer avec (les représentants du personnel) les conditions de redémarrage de l'entreprise".

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Pour ce faire, les syndicats de l'entreprise Spanghero, qui ne demandent qu'à reprendre le travail, seront reçus le le 18 février par le ministre de l'Agriculture Stéphane Le Foll. Lors de l'émission Le Grand Jury sur RTL, le ministre a dit s'attendre à disposer "dès (le 18 février) des éléments intermédiaires (de l'enquête) qui permettront de prendre des décisions", rapporte l'AFP. La mesure a mis au chômage technique quelque 300 employés.

Elodie Vallerey

Partager

PARCOURIR LE DOSSIER
SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER L’actu de vos régions
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS