Scandale de la viande de cheval : les Français mettent en cause l’industrie agroalimentaire

Selon un sondage OpinionWay pour le cabinet Taddeo, plus de quatre Français sur dix déclarent ne plus vouloir consommer les marques mises en cause dans le scandale des plats préparés contenant de la viande de cheval en lieu et place de bœuf. Mais l’ensemble de l’industrie agroalimentaire devrait également faire face à une défiance généralisée.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Scandale de la viande de cheval : les Français mettent en cause l’industrie agroalimentaire

Les Français ne feraient-ils plus confiance à l’industrie agroalimentaire ? C’est ce qu’indiquent en tout cas deux sondages réalisés dans la foulée des révélations comme quoi de nombreux plats préparés surgelés et vendus comme 100% bœuf contenaient en réalité de la viande chevaline.

41 % des Français déclarent ainsi ne plus vouloir consommer les nombreuses marques mises en cause, d’après une enquête d’OpinionWay réalisée les 12 et 13 février dernier sur un échantillon de plus de 1 000 personnes. Mais au-delà des marques directement concernés, c’est tout le secteur qui risque de pâtir de ce scandale. "A court terme, il va clairement y avoir une baisse de la consommation des marques et des produits qui ont été concernés par le scandale et la défiance va s'installer vis-à-vis de l'ensemble de la filière agroalimentaire", a commenté à l’AFP Julien Vaulpré, directeur général de Taddeo.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Les sous-traitants et les marques pointés du doigt

En effet pour 70% des sondés, ce scandale n’est pas un accident isolé et reflète, selon eux, "une réelle détérioration de la qualité des produits alimentaires". Pourtant, jusqu’à présent, aucun retrait de produits des magasins n’a été justifié par un risque sanitaire. Au premier rang des responsables de cette tromperie avérée quant au type de viande utilisé, 90% des consommateurs interrogés pointent du doigt les sous-traitants. Mais les marques ne sont pas en reste avec 88% des Français les jugeant tout autant responsables.

La réponse du gouvernement, qui présentera ce jeudi après-midi les résultats de l'enquête de la répression des fraudes, est donc particulièrement attendue. Selon un autre sondage, réalisé cette fois-ci par Tilder/OpinionWay, 56% des sondés disent ne plus faire confiance aux indications sur la composition des produits alimentaires qui figurent sur l'emballage.

Au niveau européen, on dit réfléchir à une obligation pour les marques d'indiquer sur les plats préparés la provenance de la viande utilisée, comme c'est déjà le cas pour la viande fraîche. Mais face à lenteur de Bruxelles, la France aurait sans doute intérêt à prendre les devants en imposant cette étiquetage pour les produits vendus dans l'Hexagone. C'est en tout cas ce que devrait continuer à marteler les associations de professionnels du secteur, ANIA et Interbev en tête.

Julien Bonnet

Partager

PARCOURIR LE DOSSIER
SUR LE MÊME SUJET
NEWSLETTER Agroalimentaire
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS