Sauvetage des sites boulonnais de Continentale Nutrition

Confronté à une flambée des prix de ses matières premières et à une surcapacité de production, le spécialiste du pet food a ouvert son capital et vendu une partie de ses locaux pour pérenniser ses sites boulonnais (Pas-de-Calais).

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Sauvetage des sites boulonnais de Continentale Nutrition

En difficulté financière, Continentale Nutrition, le spécialiste de l’alimentation pour animaux domestiques qui emploie environ 700 personnes autour de Boulogne-sur-Mer (Pas-de-Calais), fait entrer deux investisseurs dans son capital.

Dans une interview publiée par La Voix du Nord, son PDG Thierry Delpierre, a dévoilé son plan de sauvetage. Les deux investisseurs en question, Idia du Crédit Agricole et Agro Invest de la Caisse des Dépôts apportent par cette opération 19 millions d’euros. De son côté, la communauté d’agglomération du boulonnais se porte acquéreur d’une partie des locaux occupés par l’entreprise pour un montant d’une dizaine de millions d’euros avec l’aide de l’Etablissement public foncier et la Région du Nord-Pas-de-Calais.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

L’entreprise créée dans les années cinquante par Jean-Pierre Delpierre est aujourd’hui dirigée par son fils Thierry. Son chiffre d’affaires est estimé aux alentours de 300 millions d’euros.

La famille Delpierre ne détiendra plus que 34 % du capital de l’entreprise. Idia et Agro Invest en seront dorénavant propriétaires à 49 %. Les 15 % restant seront détenus par Villeneuve Petfood, un concurrent qui entre également au capital avec pour objectif la création d’un nouveau pôle dédié à la fabrication de boites.

Confrontée à une baisse de la consommation des boites d’aliments humides qui affecte le site de Boulogne, à une flambée des prix des matières premières impactant sa production de croquettes à Wimille et à une parité euros livres sterling qui pénalise les ventes sur le marché britannique, Continentale Nutrition était au bord de la faillite.

L’entreprise avait du fermer son site de Vedène dans la Vaucluse au début 2012. Cette fermeture avait entrainé la suppression d’une centaine d’emplois.

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER L’actu de vos régions
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes... Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS