Saur : les actionnaires veulent écarter Joël Séché

L’actuel président du distributeur d’eau aurait été informé en fin de semaine de dernière qu’il ne serait pas renouvelé à son poste. C’est ce que révèle Le Figaro ce mardi 17 avril.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Saur : les actionnaires veulent écarter Joël Séché

Dans un entretien accordé au quotidien, l’homme d’affaires Joël Séché explique : "Je risque donc d'être écarté de Saur par ceux qui m'ont demandé d'y rentrer". Vendredi 13 avril, les actionnaires du groupe l’ont informé qu’il ne serait pas renouvelé dans ses fonctions après le 27 mai. A cette date, l’option qui lui permettrait d’accroître sa participation dans la Saur arrivera à expiration.

Acutellement, le FSI détient le groupe à 38%, AXA Private Equity à 17%, et le fonds d’investissement Cube à 12%. Le groupe de Joël Séché détient lui 33% de Saur. Son objectif est de monter à 51% du capital afin de former un groupe intégré à l’image de Suez Environnement ou Veolia Environnement. Un projet auquel s’opposent les actionnaires depuis de nombreux mois. Ils jugent que le groupe Séché n’a pas – financièrement – les épaules pour assumer un tel investissement.

Joël Séché a alors expliqué que si son groupe se voyait refuser le droit de prendre le contrôle de Saur, "il se réserverait alors le droit d'évaluer ses options, en considérant que cela lui porterait un grave préjudice". Par ailleurs, il a élaboré une stratégie afin de contrecarrer ses opposants. Selon les Echos, il va se déclarer candidat à sa propre succession et va étudier des mesures de rétorsion, notamment envers le FSI.

Partager

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS