Saumon de France Cherbourg en redressement judiciaire

Social

Partager

Spécialisée à Cherbourg (Manche) dans l'élevage et l'abattage de saumons, Saumon de France Cherbourg SA vient d'être placé en redressement judiciaire avec poursuite d'activités pendant six mois par le tribunal de commerce. Objectif avoué du P-DG de la société, Dag Naess, qui a lui-même sollicité cette procédure, « gagner du temps, geler les dettes et trouver un investisseur prêt à mettre 600 000 euros pour relancer l'entreprise qui malgré de nombreuses vicissitudes avait sorti la tête de l'eau ».

Mais la PME a été victime de la perte de 200 tonnes de saumons touchés par une maladie. Bilan : une perte de 900 000 euros sur un chiffre d'affaires de 7 millions d'euros, contre 3,2 millions d'euros en 2004 et en hausse permanente depuis le rachat par Dag Naess en février 2005 de la société au groupe norvégien Inaq. « Nous avons redressé la barre et produit 1 400 tonnes de saumon haut de gamme prêt à l'emploi en 2007», précise le P-DG, « il n'est pas possible de s'arrêter en si bon chemin. D'autant plus que nous travaillons avec un laboratoire écossais qui a découvert le parasite qui s'est attaqué aux saumons et contre lequel les chercheurs sont en passe de trouver la parade ».

La PME vient par ailleurs de s'installer dans des locaux neufs financés par les collectivités qui la soutiennent activement, car si elle ne compte qu'un effectif de 18 salariés, son activité en génère quelques dizaines dans la cité portuaire et la filière agro-alimentaire. Saumon de France Cherbourg SA est d'ailleurs devenu un élément moteur, d'une part pour la construction en cours à Cherbourg d'un pôle des produits de la mer, d'autre part en terme d'image, car ses saumons sont considérés, notamment par la filière restauration, comme un must en la matière.

De notre correspondant en Normandie, Patrick Bottois

Partager

NEWSLETTER L’actu de vos régions
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS