Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Quotidien des Usines

Satab, légende discrète du textile en Auvergne

, ,

Publié le

L’entreprise familiale Satab, née en 1905 dans un village d’Auvergne à Saint-Just-Malmont, est une survivante dans l’histoire chaotique du textile français. Des machines en bois du 19e siècle aux créations 2.0, le champion de la rubanerie étroite a su s’adapter au fil des générations

Satab, légende discrète du textile en Auvergne © Satab

On peut être un leader de l’industrie textile et vivre à la campagne. A Saint-Just-Malmont (Haute-Loire), exactement, bourgade coquète de 4 000 âmes. Au cœur du berceau historique de la tradition rubanière française, la société Satab a vu le jour en 1905. Quatre générations plus tard, la famille Brunon a gardé la main et fait de sa discrète entreprise le leader européen de la rubanerie étroite. Satab, implantée aux confins de Haute-Loire et de la Loire, est un antidote à la crise.

Ici, pas de plans sociaux, ni de gémissements. Les usines tournent à plein régime ! Dans un vacarme assourdissant, trois cents métiers modernes à aiguilles côtoient les machines anciennes encore en service, dont certaines datent de 1874. Mode, emballage, déco intérieure, mercerie, loisirs créatifs ou industrie de la santé, cette ETI de 350 salariés (dont 200 à Saint-Just-Malmont) ne s’est fixée aucune limite. Quelque 40 000 références en stocks, 200 millions de mètres de rubans par an, le service logistique expédie chaque jour 400 colis dans 72 pays. L’entreprise réalise 60 % de son chiffre d'affaires à l’international.

Une marque multi-spécialiste

Depuis plus d’un siècle, Satab s’est imposée en Europe comme une marque multi-spécialiste qui innove, crée, tisse, tricote des rubans, des galons, des sangles et des cordons. Une réussite industrielle hors normes aussi impressionnante que les gérants sont discrets. "C’est un peu la tradition auvergnate. Pour vivre heureux, vivons cachés, sourit Franck Ferrua, directeur marketing. De la petite mercerie à toutes les grandes marques de luxe en passant par l’ensemble des donneurs d’ordre du textile et du prêt-à-porter, nous sommes les seuls à proposer un tel panel de savoir-faire, de clients et d’application. Et ce, dans le monde entier."

Le groupe a beau être attaché à ses racines auvergnates, il compte des bureaux aux quatre coins de la planète : New York, Barcelone, Moscou, Hong-Kong, Paris, Milan, Tunis, Istanbul et Munich. Partout où la mode se joue. Et pour faire tourner ses machines, Satab sait qu’elle peut compter sur la population locale, où elle puise une main-d’œuvre fidèle et laborieuse. On travaille souvent ici, de génération en génération. La haute technicité de différents métiers incite l’employeur à former parfois lui-même ses salariés. "Nous recrutons en permanence pour la partie commerciale et technique. Mais pour certains postes, c’est un vrai casse-tête. Par exemple, l’un de nos chefs d’atelier va bientôt partir à la retraite. Nous préparons son successeur depuis trois ans. Et il n’a pas encore fini d’apprendre !", souligne la direction, qui n’oublie pas pour autant de préparer l’avenir.

Le zip 2.0

A l’heure des objets connectés, Satab et la startup Genius Objects viennent de présenter au salon Techtextil de Francfort, la première fermeture connectée. "Zip and Go" possède un capteur dont la technologie permet de transformer n’importe quel objet pourvu d’une fermeture éclair en objet connecté. Reliée à l’application Genius Objects, l’appli propose via un smartphone un service de surveillance et de veille sur les objets de valeur indispensables au quotidien (sac, portefeuille, attaché-case, valise…). Elle permet de vérifier la fermeture et de localiser les objets. L’appli alerte en cas d’ouverture ou d’oubli de fermeture. Pour les gérants, une chose est sûre, "l’alliance de la tradition et du moderne a toujours fait ses preuves chez nous".

Geneviève Colonna d’Istria

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle