SAS: Accord sur un plan de sauvetage de 1,4 milliard d’euros

par Anna Ringstrom et Niklas Pollard
SAS: Accord sur un plan de sauvetage de 1,4 milliard d’euros
La compagnie aérienne scandinave SAS a conclu un accord portant sur un montant de 14,25 milliards de couronnes suédoises (1,36 milliard d’euros) avec ses principaux actionnaires, dont la Suède et le Danemark, pour consolider ses finances, fragilisées par l'effondrement du transport aérien pendant la pandémie de coronavirus. /Photo d'archives/REUTERS/Paul Hanna

(Reuters) - La compagnie aérienne scandinave SAS a conclu un accord portant sur un montant de 14,25 milliards de couronnes suédoises (1,36 milliard d’euros) avec ses principaux actionnaires, dont la Suède et le Danemark, pour consolider ses finances, fragilisées par l'effondrement du transport aérien pendant la pandémie de coronavirus.

Ce plan, également soutenu par une fondation sous l’égide de la famille suédoise Wallenberg, permettra de lever environ 12 milliards de couronnes d'argent frais.

D'autres compagnies européennes ont fait l'objet de plan de sauvetage similaires, comme Air France-KLM, Lufthansa ou encore Norwegian Air.

Le plan de SAS comprend une émission d'actions avec une forte décote pour ses principaux actionnaires, des droits préférentiels de souscription, l'émission de nouvelles obligations hybrides et la conversion d'autres obligations.

Vers 11h00 GMT, le titre SAS cédait 13%, affichant ainsi un recul de plus de 50% depuis le début de l'année.

"Les actionnaires actuels doivent choisir entre la peste et le choléra. Si vous n'adhérez pas et ne souscrivez pas de nouvelles actions, vous serez massivement dilués", a déclaré l'analyste de Nordnet Per Hansen, mettant en avant le prix de droits de souscription qui était de 1,16 couronne par action comparé au prix de clôture de lundi, qui était de 8,88 couronnes.

Entre 35 et 40 avions devrient voler cet été contre environ 150 normalement, selon Rickard Gustafson, le PDG de la compagnie, qui ne prévoit pas un retour à la normal avant 2022.

La Norvège, qui a vendu sa dernière participation dans SAS en 2018, subventionnera la compagnie aérienne pour qu'elle maintienne son réseau dans le pays mais elle ne participera pas au plan de recapitalisation.

(Anna Ringstrom; Niklas Pollard; version française Laura Marchioro, édité par Jean-Michel Bélot)

Sujets associés

NEWSLETTER La Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe. 

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos...

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

TOLIER FORMEUR P3 H/F

- 21/09/2022 - CDI - PONTOISE

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

92 - ONERA

Etudes, fabrication et installation d'une centrale d'air sur le site du Fauga-Mauzac (31)

DATE DE REPONSE 01/01/1970

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS