Sarthe : Une nouvelle usine de peinture à l'eauAu Mans, la société Herberts France, filiale du groupe allemand Hoechst, vient d'investir 60millions de francs dans une unité, spécialisée dans les peintures hydrodiluables pour l'automobile.

Publié le

Sarthe : Une nouvelle usine de peinture à l'eau

Au Mans, la société Herberts France, filiale du groupe allemand Hoechst, vient d'investir 60millions de francs dans une unité, spécialisée dans les peintures hydrodiluables pour l'automobile.



Ecologie oblige, demain, bon nombre de voitures seront peintes à l'eau. Renault et PSA prévoient d'installer, dans les deux à trois ans qui viennent, de nouvelles lignes de peinture utilisant des produits hydrodiluables. Mais, sans attendre, nos constructeurs nationaux réalisent déjà des petites séries. Pour répondre à une telle demande, Herberts GmbH, premier producteur mondial de peintures hydrodiluables avec près de 43% du marché, se devait d'investir dans une nouvelle unité de production. C'est désormais chose faite avec le nouvel atelier, d'un coût de 60millions de francs, réalisé au Mans. Baptisé Aqua Color, ce bâtiment ressemble davantage à un laboratoire qu'à un atelier traditionnel de fabrication de peinture. Ici, tout a été mis en oeuvre pour garantir une propreté parfaite (l'usine Herberts France est certifiée ISO 9001 depuis cette année), une condition sine qua non pour obtenir un produit de qualité. Tout d'abord, pour se prémunir de la poussière, ennemi numéro 1, le bâtiment a été mis en légère surpression. Ensuite, par souci de l'environnement, toutes les vapeurs produites durant la fabrication sont recueillies et canalisées vers l'extérieur, via des filtres. Une installation à laquelle s'ajoutera, d'ici à quelque temps, un four d'incinération des composés organiques volatiles. L'architecture, sur deux niveaux, a également été étudiée pour réduire la longueur des canalisations au minimum et, ainsi, en faciliter le nettoyage. La peinture s'écoule directement des cuves de mise à la teinte vers les conteneurs de transport. La plupart des produits (solvants, eau, résines, etc.) arrivent dans les différentes cuves par des canalisations dont les débits sont régulés par ordinateur. Ce dernier, relié à un spectrocolorimètre, contrôle la teinte finale, garantissant ainsi une régularité dans la production. Pour finir, l'ensemble des cuves et des tuyauteries a été réalisé en inox afin de résister aux risques d'oxydation provoqués par l'eau. La sécurité n'a pas non plus été oubliée. Non seulement le bâtiment possède une structure autoporteuse en béton résistante au feu, mais, pour éviter la propagation d'un éventuel incendie, les différentes salles ont été équipées de modules autonomes de détection de fumée. Ceux-ci commandent la fermeture automatique des portes coupe-feu et la mise en route immédiate de l'extinction par eau pulvérisée et mousse. Etouffer les incendies dans l'oeuf, c'est bien; les prévenir, c'est encore mieux. Dans cette optique, le sol recouvert d'une peinture conductrice permet l'évacuation de l'électricité statique. De même, les cuves étanches à l'eau et au gaz sont munies de détecteur d'hydrogène. "En cas de contact direct entre les particules d'aluminium, contenues dans certaines peintures métallisées et l'eau, un risque de formation de ce gaz explosif existerait", explique-t-on chez Herberts France. Conçu pour fabriquer des peintures hydrodiluables, l'atelier Aqua Color peut également réaliser des peintures solvantées. "Aujourd'hui, la peinture hydrodiluable ne représente qu'environ 10% de la production du nouvel atelier. Mais cette proportion va croître rapidement dans les mois à venir, y compris à l'exportation",précise Michel Gayme, directeur de l'usine. Cette première tranche réalisée, d'une capacité de 3900tonnes, n'est cependant qu'un début. Une deuxième phase, qui portera la production à 6600tonnes, est déjà programmée d'ici à cinq ans. Pas moins de 130millions de francs devraient être investis dans la mise en place d'un atelier supplémentaire, ainsi que dans la modernisation de l'usine.





Michel Gayme

Pigments, résines et autres additifs n'ont aucun secret pour lui. Michel Gayme, ingénieur chimiste diplomé de l'Ecole de chimie de Paris, travaille chez Herberts depuis 1972 comme responsable de la production. Celle-ci, sous son impulsion, est passée de 1500tonnes en 1972 à 10000tonnes vingt ans plus tard. Un accroissement de capacité qui résulte du rachat et du transfert de production de la société Peinture Berger à l'usine de Mantes, pilotée un temps par Michel Gayme. Depuis 1992, cet homme de 49ans dirige l'usine du Mans, où a été transféré l'ensemble de la production de peinture pour l'automobile première monte de Herberts France.



Investissement : 60 millions de francs.

Implantation: sur le site de l'usine Peinture Le Mans, dont Herberts est devenu l'actionnaire majoritaire en 1989. Cette usine jouxte l'usine Renault du Mans.

Superficie: 2460mètres carrés, dont 620 de locaux annexes. Le bâtiment comporte deux niveaux de production.

Chiffre d'affaires : le chiffre d'affaires des ateliers de production de l'usine du Mans est de 400millions de francs.

Capacité totale de production: 18500 tonnes par an, dont 3900tonnes pour la nouvelle unité.

Effectifs: 104 personnes, dont 25 personnes pour la nouvelle unité.



Une usine du groupe allemand Hoechst

Créé en 1966, Herberts France est filiale à 96% de Herberts GmbH, la division peinture du géant allemand de la chimie Hoechst (7milliards de francs de chiffre d'affaires en 1993). Dans l'Hexagone, Herberts France possède trois unités de production: Mantes-la-Ville, Limay et Montbrison. Cette dernière, baptisée Bichon SA, est spécialisée dans la peinture en poudre. Les deux autres sites produisent des peintures solvantées et hydrodiluables pour l'automobile et l'industrie.Le chiffre d'affaires en France en 1993 a atteint 1,1milliard de francs, pour un effectif global de 780personnes.

USINE NOUVELLE - N°2476 -

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte