Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Agro

Sara Lee a vendu 22 millions de dosettes à café en trois mois

Publié le

Les acheteurs sont si nombreux que l’usine produisant les capsules à l’effigie de l’Or Espresso fonctionne 24 h 24. A la mi-juin, Nestlé avait déposé plainte contre le groupe américain pour violation des brevets protégeant le système Nespresso.

Sara Lee a vendu 22 millions de dosettes à café en trois mois © DR

C’est petit mais ça peut rapporter gros: les dosettes à café constituent un excellent marché! En trois mois, le groupe américain Sara Lee a écoulé sur le marché français 22 millions de capsules compatibles avec les machines Nespresso. Le succès de ce «produit alternatif» est tel que le nouveau président de Sara Lee Coffee and Tea France, Luc Van Gorp, a évoqué la difficulté de répondre à la demande.

Effectivement, les dosettes de Sarah Lee, commercialisées sous la marque L’Or Espresso, sont présentes dans 80 % des grandes surfaces de l’Hexagone, ainsi que le précise une source proche de l’entreprise. L’usine élaborant ces capsules, près de Saint-Etienne, fonctionne à plein régime, 24 heures sur 24, et 7 jours sur 7. A plusieurs reprises, l’on a frôlé la rupture d’approvisionnement.                             

Les dosettes L’Or Espresso, moulées dans du plastique, n’ont pas le même visuel que celles de Nespresso. Toujours est-il que ce dernier, appartenant à Nestlé, est passé à l’attaque, récemment, contre deux sociétés accusées d’avoir violé ses brevets censés protéger aussi bien les machines que les dosettes.

En premier lieu, Nestlé a engagé des poursuites judiciaires contre Sara Lee, à la mi-juin 2010. Quelques jours plus tard, il a fait procéder à des saisies, via des huissiers, dans les locaux de deux fournisseurs, en France, de la société helvétique Ethical Coffee.

A son tour, juste après l’offensive de Sara Lee, celle-ci a tenté sa chance sur le marché florissant des dosettes à café, mais selon un concept différent puisque ses dosettes s’avèrent biodégradables, Ethical Coffee vend ses «trouvailles» à travers les distributeurs liés à Casino, que ce soit les magasins portant ce nom, ceux à l’enseigne Franprix ou encore les Monoprix.

Sarah Lee ne précise pas quels sont ses objectifs en termes de parts de marché. La source à laquelle L’Usine Nouvelle s’est adressé fait juste observer que Nespresso se contente, pour écouler ses capsules, du réseau exclusif que constituent les magasins portant son nom. Les dirigeants d’Ethical Coffee n’ont pas fait mystère, eux, de leurs ambitions : 3 % du marché, d’ici peu.

 

Réagir à cet article

1 commentaire

Nom profil

02/07/2010 - 21h35 -

Il faut aussi compter sur les capsules ne-cap à remplir soi-même qui arrivent en France depuis 2 semaines.
Vendues chez tous les torréfacteurs de France.
Répondre au commentaire
Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle