SAP veut doubler sa capitalisation boursière d'ici 2023

BERLIN (Reuters) - L'allemand SAP, numéro un européen des logiciels professionnels, veut doubler sa valeur en Bourse d'ici 2023 pour la porter entre 250 et 300 milliards d'euros, a déclaré son président du directoire, Bill McDermott, dans une interview publiée jeudi par le journal Frankfurter Allgemeine Zeitung.
Partager
SAP veut doubler sa capitalisation boursière d'ici 2023
L'allemand SAP veut doubler sa valeur en Bourse d'ici 2023. /Photo d'archives/REUTERS/Siphiwe Sibeko

"Si on se base sur la valeur de marché des fournisseurs exclusifs de services cloud, nous disposons dans notre portefeuille d'un potentiel de 90 milliards d'euros supplémentaires de valeur boursière", dit Bill McDermott, en affirmant que la capitalisation boursière de SAP est passée de 45 milliards d'euros à son arrivée à la tête du groupe en 2010 à 140 milliards désormais.

"D'ici 2023, nous prévoyons de porter la capitalisation boursière entre 250 et 300 milliards d'euros", ajoute-t-il.

Au cours de clôture de mercredi, SAP affichait la plus grande capitalisation des entreprises allemandes avec une valeur de 122,35 milliards d'euros.

Le groupe s'est lancé en janvier dans une restructuration qui devrait se traduire par 4.400 suppressions d'emplois, Bill McDermott souhaitant en faire une plate-forme numérique à destination des professionnels via l'informatique dématérialisée.

L'annonce de cette réorganisation a été suivie par une vague de départs parmi les dirigeants ou cadres du groupe.

Dans son interview au Frankfurter Allgemeine Zeitung, Bill McDermott déclare que cette restructuration va permettre à SAP de redéployer ses effectifs vers les activités en croissance, notamment celles liées à l'intelligence artificielle ou à l'internet des objets.

"En outre, nous plaçons chaque unité opérationnelle sous surveillance", dit-il.

En termes de capitalisation boursière, SAP reste largement distancé par son grand rival américain Oracle, qui affiche une valeur de 184,45 milliards de dollars (163,43 milliards d'euros), sans parler des géants des services dématérialisés comme Microsoft (922 milliards de dollars).

Bill McDermott s'est engagé à tripler la taille des activités de SAP dans le "cloud" d'ici 2023 pour porter le chiffre d'affaires total du groupe à 35 milliards d'euros.

(Caroline Copley; Bertrand Boucey pour le service français)

Sujets associés

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Le modèle coopératif façon Mondragon

Le modèle coopératif façon Mondragon

Nouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage au Pays basque espagnol. Il s'y est rendu pour nous faire découvrir Mondragon, la plus grande...

Écouter cet épisode

Vendre la Joconde, chiche !

Vendre la Joconde, chiche !

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Stéphane Distinguin, auteur de "Et si on vendait la Joconde" sorti ce 19 janvier 2022 aux éditions JC Lattés, répond aux questions...

Écouter cet épisode

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 18/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS