SAP se lance dans le commerce électronique

Publié le

Dossier A l'instar de ses concurrents, l'éditeur allemand adopte les technologies Internet. Objectif : exploiter sa position dans les entreprises pour tirer profit de l'explosion du " e-business ".

SAP se lance dans le commerce électronique

Sommaire du dossier

Bientôt 100 millions d'utilisateurs de SAP ? Le leader des progiciels de gestion intégrée, avec plus de 30 % du marché mondial, est déjà fort de quelque 20 000 installations et 10 millions d'utilisateurs. Mais, avec sa stratégie Internet, baptisée mySAP. com, il vise la foule de tous ceux qui... n'utilisent pas SAP. Il va proposer à ses clients une nouvelle interface utilisateur, exploitant les Intranet des entreprises, qui étendra l'accès de son progiciel SAP R/3 à des utilisateurs occasionnels. Mais, au-delà, SAP s'apprête à plonger dans le commerce électronique. " C'est un changement majeur et non un simple lifting ", promet Hasso Plattner, son président. Un accord global dans les services interactifs Sous la bannière mySAP. com figurent un site portail, un bouquet de services interactif et différents projets d'intégration. Une offre montrant que SAP veut être aux entreprises ce que les Yahoo ! ou MSN sont au grand public. D'autant qu'il vient de signer un accord avec Microsoft pour une intégration entre mySAP. com et MSN. Le " e-business ", selon SAP, ne se limite donc pas à juxtaposer des informations sur l'entreprise ou les niveaux de stocks et de commandes à côté des cours de la Bourse. L'utilisateur pourra par exemple accéder facilement à l'application SAP R/3 de son entreprise, lorsqu'il rentre chez lui, via Internet ! Autre facette de cette stratégie, des " scénarios d'entreprise " proposant des solutions personnalisées Internet, pour les relations inter-entreprises ou vers les consommateurs : SAP se pose en fournisseur de magasins ou catalogues sur Internet. Egalement en préparation, de nouvelles formes d'externalisation, fondées sur un accès via Internet, aux applications ERP hébergées par des prestataires. Différentes fonctions de SAP pourraient ainsi être facturées en fonction de la durée d'utilisation. Des négociations sont en cours, en France notamment, avec des opérateurs de télécommunications et des sociétés de services. L'ensemble des offres devrait être commercialisé cet été. Leurs modes de tarification n'ont pas encore été précisés. Mais la stratégie de SAP relève du long terme. " Notre premier objectif n'est pas de gagner de l'argent mais de créer d'abord le marché ", reconnaît Hasso Plattner.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte