Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

SAP: Nouveaux objectifs de moyen terme après une perte au 1er trimestre

Publié le

(Reuters) - SAP s'est fixé de nouveaux et ambitieux objectifs à moyen terme pour sa marge d'exploitation tout en annonçant mercredi une perte d'exploitation trimestrielle résultant essentiellement d'une charge de restructuration.

SAP: Nouveaux objectifs de moyen terme après une perte au 1er trimestre
SAP s'est fixé de nouveaux et ambitieux objectifs à moyen terme pour sa marge d'exploitation tout en annonçant mercredi une perte d'exploitation trimestrielle résultant essentiellement d'une charge de restructuration. /Photo d'archives/REUTERS/Ralph Orlowski
© Ralph Orlowski

Le concepteur de logiciels veut augmenter cette marge de cinq points sur une période s'étalant jusqu'en 2023 tout en développant ses opérations d'informatique dématérialisée pour laquelle il veut dégager une marge brute de 75%.

"Nous vous donnerons un point (de pourcentage) par année d'ici à 2023 et je pense que nos actionnaires vont s'en trouver très très bien", a déclaré à Reuters le président du directoire Bill McDermott.

SAP, qui a annoncé fin janvier une restructuration devant se traduire notamment par la perte de 4.400 emplois, fera le point avec les investisseurs à New York le 12 novembre.

Il devrait annoncer un programme de rachat d'actions sur plusieurs années dans la mesure où McDermott veut plus que doubler la capitalisation de l'entreprise à 300 milliards de dollars.

La perte d'exploitation du premier trimestre, de 136 millions d'euros, est pour l'essentiel la conséquence d'une charge de restructuration de 886 millions d'euros.

Ajusté de cet élément et d'autres éléments ponctuels, SAP a dégagé un bénéfice d'exploitation non IFRS en hausse de 13% à 1,467 milliard d'euros à taux de change constant, supérieur au consensus de 17 analystes.

Les marges de base ont également progressé: celle du "cloud" a augmenté de trois points, à 66,2%.

Doper les marges de l'informatique dématérialisée est le nouveau cheval de bataille d'une entreprise qui tire encore l'essentiel de ses revenus de licences logicielles et de la maintenance des serveurs de sa clientèle.

Au point que SA a relevé sa prévision de croissance du bénéfice d'exploitation non IFRS cette année, à 9,5%-12,5% à taux de change constant, et il a aussi revu à la hausse celle de 2020.

(Service Entreprises)

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle