SAP en pleine période de transition

Malgré une communication défaillante, le géant allemand des progiciels réussit peu à peu à développer sa solution e-businness MySap.com en accumulant les partenariats. Seul point noir : les Etats-Unis.

Partager

SAP en pleine période de transition

Malgré une communication défaillante, le géant allemand des progiciels réussit peu à peu à développer sa solution e-businness MySap.com en accumulant les partenariats. Seul point noir : les Etats-Unis. " Nous avons réussi le virage Internet ", tel était le leitmotiv de Hasso Plattner, vice-président de SAP, lors du dernier " Sapphire ", la grand-messe annuelle de SAP Europe, qui s'est tenu fin mai à Berlin. Leader des progiciels de gestion intégrés avec 15 000 clients, l'entreprise de Walldorf a entamé depuis octobre 1999 une transition vers Internet avec son offre e-business MySap. com (voir ci-dessous). Une opération à haut risque, car " son échec provoquerait le déclin de l'entreprise ", prévient Marie Jimenez, analyste au Gartner Group. Côté succès, Henning Kagermann, l'autre vice-président du géant allemand, se félicite du fait que 1 million de personnes (dont 40 000 en France) utilisent désormais MySap. com. " 20 % de nos recettes au premier trimestre de 2000 en sont issues ", précise-t-il. Est-ce suffisant pour parler de transition réussie ? " D'un point de vue technologique, SAP est en train de réussir son pari ", affirme David Boulanger, analyste chez AMR Research. " Son offre commence à devenir acceptable, explique, moins catégorique, Alexandre Kopriwa, analyste au Meta Group. Il est sur une bonne voie pour finaliser la fondation, très complexe, du système. Mais la meilleure nouvelle est qu'il a enfin compris qu'il ne pouvait pas rester seul pour tout faire. " Vers un parteneriat avec Commerce One ? Depuis quelques mois, SAP n'hésite plus, en effet, à nouer des partenariats. Ainsi, les produits des américains i2i et Webmethods ont été intégrés à la plate-forme MySap. com. Tout comme la solution de paiement de Visa et celle de gestion de la relation client de Nortel Networks. Parce que l'on commence à accéder à Internet via le téléphone mobile, SAP vient aussi de s'allier avec Siemens pour le développement d'applications de " m-commerce ". Au chapitre " partenariat ", une page reste toutefois encore vierge : SAP va-t-il se rapprocher de l'américain Commerce One, spécialiste des places de marché électroniques ? Depuis plusieurs semaines, la rumeur s'amplifie. Hasso Plattner, lui, se refuse à tout commentaire. Tout juste concède-t-il que, " dans la mesure où Commerce One a des produits valables, il est normal que nous dialoguions "... Si ce " dialogue " se transforme finalement en accord, SAP devra se dépêcher de le mettre en application pour redresser la situation aux Etats-Unis. Au premier trimestre 2000, ses ventes outre-Atlantique ont en effet chuté de 3 %, soit plus de 10 % à taux de change constant. Globalement, le chiffre d'affaires n'a augmenté que de 10 %, l'un des plus mauvais résultats de SAP, plus habitué à des hausses de 30 à 50 %. Kevin McKay, P-DG de SAP Etats-Unis, démissionnait d'ailleurs le jour de l'annonce des résultats, remplacé depuis par Wolfgang Kemna. Plus de 300 de ses employés l'avaient précédé quelques mois auparavant, préférant rejoindre i2 Technologies ou Siebel Systems. " Les équipes commerciales américaines étaient démotivées, explique Léo Apotheker, président Europe et Moyen-Orient. Elles avaient oublié que leur rôle était d'apporter une solution au client, et pas seulement de les faire signer. " Des techniciens dans l'âme, et non des publicitaires Autre explication de l'échec américain : la mauvaise communication. " En matière de marketing et de communication, SAP est loin derrière Oracle, son principal concurrent. Il n'explique pas sa vision à long terme. Et il n'a pas compris que c'est aussi la perception qu'ont les gens de ses produits qui fait qu'ils les achètent ou non ", estime David Boulanger, d'AMR Research. " Ce sont des techniciens dans l'âme, pas des publicitaires ", résume Alexandre Kopriwa, du Meta Group. Devant les 10 000 participants du Sapphire, Hasso Plattner n'a pas nié l'évidence : " C'est vrai que nous avons un problème de communication. " Avant d'ajouter : " Je ne vois pas ce que j'ai mal fait. " Lawrence Ellison, P-DG d'Oracle et spécialiste de la communication " à l'américaine ", pourrait peut-être le lui expliquer. Les composantes de mysap.com Le portail Le " Workplace " constitue le point d'accès vers les logiciels et les données de l'entreprise. Selon son rôle dans l'entreprise, ou, pourquoi pas, ses centres d'intérêt personnels, on peut le configurer et le personnaliser. La place de marché Le " marketplace ", accessible sur Internet à l'adresse www.mysap.com, est une sorte de salon multisectoriel. Qu'ils utilisent ou non des progiciels SAP, les professionnels peuvent y trouver des informations concernant leurs secteurs, obtenir des contacts commerciaux ou effectuer des transactions. Les scénarios de gestion Les " business scenarios ", également appelés " processus coopératifs ", regroupent les procédures de gestion correspondant à l'achat, la vente, la planification, le service client, la logistique... On les retrouve au sein du " Workplace ". L'hébergement d'applications En plus de l'accès à ses progiciels, SAP propose l'ensemble de son offre sur Internet. Il est ainsi possible, par exemple, de tester et de choisir une solution en ligne. SAP se propose aussi d'héberger les places de marché électroniques.

Partager

PARCOURIR LE DOSSIER
A LIRE AUSSI
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Formation

Manager de l'environnement de travail

Paris - 16 mars 2021

Services Généraux

Maîtriser les aspects de sécurité au travail de votre fonction

Trophée

TROPHÉES DES USINES 2021

Live et replay - 27 mai 2021

Gestion industrielle et Production

Déposez votre dossier avant le 5 février pour concourir aux trophées des usines 2021

Conférence

MATINÉE INDUSTRIE DU FUTUR

Live et replay - 27 mai 2021

Gestion industrielle et Production

Comment rebondir après la crise 2020 et créer des opportunités pour vos usines

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE
ARTICLES LES PLUS LUS