Electronique

SAP Business ByDesign: l'âge de maturité ?

, , ,

Publié le

Après des débuts "poussifs", SAP Business ByDesign, le progiciel de gestion en ligne de SAP, sortira bientôt dans une nouvelle version, qui devrait corriger ses principaux défauts de jeunesse. La plate-forme devrait aussi être associée à une nouvelle place de marché d'applications tierces, censée faciliter sa personnalisation par les entreprises.

SAP Business ByDesign: l'âge de maturité ? © DR

« On assiste en ce moment à une véritable surenchère d'annonces dans le domaine du cloud computing. SAP se devait donc de réagir », signale Eric Menard, directeur d'études chez Pierre Audoin Consultants (PAC). C'est fait. Après des débuts pour le moins difficiles dans le domaine des services en ligne (susceptibles d'avoir contribué au départ de son ancien PDG), l'éditeur a profité de son salon annuel Sapphire (organisé à Francfort et Orlando, du 17 au 19 mai) pour lever le voile sur la prochaine version de son progiciel de gestion en mode SaaS (Sofware-as-a-Service), sorti en septembre 2007 dans sa première version.

Mutualisation massive


Toujours destiné aux entreprises de taille moyenne, le nouveau SAP Business ByDesign - qui bénéficiera d'une interface graphique développée avec Microsoft Silverlight et d'extensions mobiles renforcées - devrait être lancé d'ici la fin de l'année. Principale innovation à attendre : « il s'appuiera sur une architecture de mutualisation massive », explique Eric Menard. Avant de souligner que « la précédente version était suspectée de ne pas être vraiment 'multi-tenant', alors que c'est la base du SaaS que de proposer ce type de mutualisation ». Ce défaut majeur corrigé, SAP pourra, selon lui, proposer « une seule et même architecture à l'ensemble de ses clients ». L'éditeur devrait aussi être plus à même de « concentrer ses efforts sur une seule application » et de remédier aux « problèmes de montée de version auquel il a du faire face récemment ».

Pourquoi avoir attendu si longtemps avant de proposer une architecture de mutualisation massive ? « Il très difficile de proposer un ERP de ce type en ligne et de faire communiquer entre eux les différents modules », analyse Eric Menard, pour qui SAP s'est lancé « un peu trop tôt dans l'aventure » et aurait gagné à « faire preuve d'un peu plus d'humilité ».

Place de marché

Mais la partie n'est pas pour autant perdue pour l'éditeur allemand, d'autant qu'il promet d'aider prochainement les entreprises à personnaliser le service en ligne. Comment ? A l'instar de Microsoft, de Sage ou de Salesforce.com, SAP va proposer un nouvel environnement de développement qui devrait permettre à ses partenaires d'interfacer leurs applicatifs avec SAP Business ByDesign. Et de répondre ainsi à l'une des grandes préoccupations des entreprises.

« SAP propose une vingtaine de déclinaisons différentes, par métiers, de son ERP à installer sur site. Mais il ne commercialise qu'une seule version de ByDesign, qui cible les entreprises généralistes », observe l'analyste. Pourtant, les clients attendent des ERP qu'ils « couvrent toutes leurs particularités métiers », précise-t-il. Le nouvel écosystème devrait répondre à ce besoin, en aidant « des sociétés tierces à interfacer leurs progiciels et leurs briques métiers avec la plate-forme de SAP ».

Christophe Dutheil

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte