Electronique

SAP au secours de la facture électronique

, ,

Publié le

Malgré les études encourageantes et la l'avancée technologique des plates-formes d'échanges de facture électroniques, les projets des entreprises de dématérialisation des factures peinent à dépasser le cadre des échanges intra-entreprises ou avec un nombre de fournisseurs limité. Seuls les industriels, déjà rompu aux échanges électroniques, via l'EDI, comme l'automobile, ou la grande distribution, active réellement la dématérialisation des factures pour supprimer le papier.
En passant des partenariats avec différents opérateurs européens de plates-formes d'échange de factures électroniques, comme Deuscth Post en Allemagne, Deskom en France, ou PayNet en Suisse, l'éditeur allemand SAP pourrait faciliter l'adoption de la technologie. Elle a en effet développé une brique logicielle de consolidation de factures, indépendante de son progiciel de gestion, mais parfaitement compatible. Adoptée par ses partenaires, elle devrait simplifier l'intégration des systèmes d'échange de facture électronique avec les systèmes d'information des entreprises. SAP détient en effet plus de 40% de part de marché des ERP (progiciel de gestion intégrés).
Il était temps. Les premières plates-formes de dématérialisation de factures sont apparues début 2000. En mode ASP (paiement à l'acte), elle facture entre 0,20 et 0,45 centimes le coût de traitement d'un facture, permettant des économies sur les éditons papiers, l'archivage et les contentieux, de l'ordre de 10 euros sur une facture reçue et 5 euros sur une facture émise.
Si l'adoption est si lente, c'est non seulement à cause des problèmes d'interopérabilité entre les différents systèmes, même si les opérateurs arrivent à résoudre ponctuellement le problème, qu'à cause d'un manque de maturité chez les fournisseurs au niveau de leur process internes, très peut automatisés.
Reste aussi à opérer l'interopérabilité entre différents pays. Malgré une directive européenne datant de 2001, incitant à la dématérialisation des factures, chaque pays l'a transposé à sa façon, suivant sa législation et avec des options technologiques différentes.
En tissant cette toile de partenaires, SAP incitent les différents opérateurs à communiquer. Une bonne chose.

Aurélie Barbaux

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte