Electronique

SAP affiche une belle santé financière

,

Publié le

Le groupe allemand de logiciels professionels a maintenu sa prévision pour l'ensemble de l'exercice 2012, mardi 24 juullet. Malgré un contexte économique trouble, ses résultats ont été tirés par l'essor de son activité dans les services d'informatique dématérialisée ("cloud").

SAP affiche une belle santé financière

Le premier fabricant mondial de logiciels pour les entreprises, qui a dévoilé ses résultats le 12 juillet, a confirmé son objectif d'un bénéfice d'exploitation 2012 en hausse et situé entre 5,05 milliards et 5,25 milliards d'euros à taux de change constants.

Il a également dit s'attendre à ce que SuccessFactors, le spécialiste des solutions "cloud" qu'il a racheté au début de l'année pour 3,4 milliards de dollars (2,8 milliards d'euros), contribue à faire progresser de 10 à 12% son chiffre d'affaires issu des logiciels et services afférents sur l'ensemble de l'exercice.

"Avec cet élan de la première moitié de 2012 (...) nous sommes en mesure d'atteindre nos objectifs pour l'ensemble de l'année", a déclaré Werner Brandt, directeur financier de SAP.

SAP, qui rivalise avec les américains Oracle et IBM, vise également une croissance de plus de 20% dans les produits destinés à ses clients du secteur manufacturier.

Le chiffre d'affaires pour les logiciels destinés à ses clients de la finance et de la distribution a de son côté bondi de 60% sur le trimestre.

À la mi-juillet, SAP avait dévoilé un chiffre d'affaires dans les logiciels au niveau record de 1,06 milliard d'euros au deuxième trimestre, en progression de 19% en données ajustées des effets de change, une croissance dans la fourchette haute de ses prévisions.

Le bénéfice d'exploitation trimestriel avant éléments exceptionnels a progressé de 15% à 1,17 milliard d'euros, alors que les analystes interrogés par Thomson Reuters I/B/E/S attendaient en moyenne 1,11 milliard d'euros.

Avec Reuters

Réagir à cet article

1 commentaire

Nom profil

24/07/2012 - 15h24 -

Je voudrais comprendre pourquoi les allemands qui n’ont pas nécessairement une tradition informatique forte dans le développement possèdent un leader mondial dans ce domaine et avec un chiffre d’affaires significatif (15 milliards d’euros). Avons-nous en France raté un train ou quoi ?
Répondre au commentaire

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte