SAP achète l’américain Ariba

Le géant allemand des logiciels va débourser 4,3 milliards de dollars pour cette société spécialisée dans les applications pour commerçants utilisant le cloud.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

SAP achète l’américain Ariba

"Cette initiative donne à SAP une présence dans un secteur en rapide expansion où acheteurs et vendeurs se connectent d'une nouvelle façon dans le monde grâce à l'informatique externalisée", se réjouit le groupe dans un communiqué diffusé mardi 22 mai.

Avec cette acquisition, SAP démontre sa volonté de se positionner solidement sur l’informatique externalisée, pour tenir la dragée haute à ses concurrents Oracle et Salesforce.com. Une stratégie de développement qu’il a présentée la semaine dernière. Et le groupe met le prix pour se faire une place sur le marché et conserver sa statut de "le leader des applications de commerce en collaboration sous forme d'informatique externalisée".

En effet, SAP offre aux actionnaires d’Ariba 45 dollars par action, soit une prime de 20% sur le cours de clôture lundi 21 mai. L’allemand va s’endetter à hauteur de 2,4 milliards, le reste de l’opération sera financé grâce aux liquidités disponibles.

Mais "SAP a indiqué que le 'cloud' pourrait être bénéficiaire dès 2013 et qu'à long terme, il pourrait même être plus profitable que les logiciels sur place", expliquaient les analystes de Grupo Santander, évoquant un objectif de 2 milliards d'euros à réaliser dans l'informatique externalisée d'ici à 2015.

De son côté SAP a expliqué que sa clientèle, composée de plus de 190 000 entreprises dont "les plus gros acheteurs et vendeurs du monde", offrait un fort potentiel de développement pour Ariba.

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS