Santander surprend avec une nette amélioration de ses fonds propres

par Jesús Aguado
Partager
Santander surprend avec une nette amélioration de ses fonds propres
Banco Santander a nettement renforcé son ratio de fonds propres en 2019 et elle compte encore améliorer sa situation financière cette année après avoir réalisé au quatrième trimestre un bénéfice net supérieur aux attentes. /Photo prise le 12 avril 2019/REUTERS/Edgard Garrido

MADRID (Reuters) - Banco Santander a nettement renforcé son ratio de fonds propres en 2019 et elle compte encore améliorer sa situation financière cette année après avoir réalisé au quatrième trimestre un bénéfice net supérieur aux attentes.

La banque espagnole, l'une des plus importantes de la zone euro par la capitalisation boursière, a en outre prédit mercredi une croissance annuelle moyenne de son bénéfice par action dans le haut d'une fourchette à un chiffre au cours des trois prochaines années.

Le titre Santander gagne 3,53% vers 09h30 GMT en Bourse de Madrid, plus forte hausse de l'indice bancaire de la zone euro (+0,85%).

Avec sa diversification à l'étranger, notamment au Brésil et au Mexique, Santander est parvenue à résister au contexte européen difficile ayant suivi la crise financière de 2007-2009 mais elle a régulièrement affiché des ratios de solvabilité plus faibles que ceux de ses homologues européennes.

Alors qu'elle avait pour ambition de terminer 2019 avec un ratio de fonds propres CET1 de 11,4% à 11,5%, elle a annoncé mercredi qu'il avait progressé de 35 points de base sur l'ensemble de l'année pour s'établir à 11,65% fin décembre. Elle a dit s'attendre à ce qu'il atteigne 12% fin 2020.

"La grande surprise positive, c'est la forte génération de capital (...) au cours du trimestre", écrit JPMorgan dans une note pour les analystes.

En tenant compte des nouvelles normes comptables IFRS-9, le ratio de fonds propres de Santander s'est établi à 11,42% fin décembre contre 11,07% fin septembre.

Son bénéfice net a progressé de 35% au quatrième trimestre, à 2,78 milliards d'euros, alors que les analystes interrogés par Reuters attendaient 2,5 milliards.

Globalement, sur l'ensemble de l'année, sa bonne dynamique en Amérique latine a compensé ses difficultés en Grande-Bretagne, pour laquelle elle a passé une charge de 1,74 milliard d'euros au troisième trimestre, qui explique en partie le recul de 16,6% de son bénéfice net en 2019 à 6,5 milliards.

(version française Bertrand Boucey, édité par Jean-Michel Bélot)

Sujets associés

NEWSLETTER La Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Tous les événements

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un écosystème résilient, composé essentiellement...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe.

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos sociétés.

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu ses installations.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

BUREAU VERITAS

Chargé de Certification Clients Production Bio (F-H-X)

BUREAU VERITAS - 21/01/2023 - CDD - Valence

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

75 - TOULOUSE BUSINESS SCHOOL

Travaux de maintenance, réparation et rénovation sur le campus parisien de TBS Education

DATE DE REPONSE 03/03/2023

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS